Les autorités algériennes convoquent l’ambassadeur du Maroc après des accusations de Rabat

Selon un communiqué de l’agence APS, le ministère algérien des Affaires étrangères a convoqué ce dimanche 23 avril, l’ambassadeur du Maroc pour lui exprimer “le rejet catégorique” par Alger des accusations portées par Rabat sur l’expulsion de dizaines de Syriens vers la frontière du royaume.

La suite après cette publicité

Le vendredi 21 avril dernier, le Maroc accusait l’Algérie d’avoir expulsé vers sa frontière un groupe de 55 Syriens, dont des femmes et des enfants “dans une situation très vulnérable”.

Le ministère algérien des affaires étrangères a signifié “ à l’ambassadeur du Maroc un rejet catégorique desdites allégations mensongères”, et dénoncé “le caractère totalement infondé de telles accusations qui ne visent qu’à nuire à l’Algérie”.

Selon Rabat, les autorités algériennes ont “autorisé” les Syriens à atteindre la zone frontalière répartis “en plusieurs groupes depuis la nuit du 17 avril” puis les ont “encerclés” pour les forcer à quitter le territoire algérien.

Une source associative marocaine avait indiqué samedi que les migrants syriens étaient coincés dans un no man’s land entre les deux pays, sans accès à de l’eau ou de la nourriture.

La frontière terrestre entre les deux pays rivaux du Maghreb est fermée depuis 1994.

Le communiqué des autorités algériennes mentionne également qu’elles avaient attiré l’attention du Maroc, le 19 avril 2017 dernier, « sur une tentative d’expulsion vers le territoire algérien de treize personnes depuis le royaume, ainsi que de l’acheminement par un convoi officiel marocain de 39 autres personnes » rapporte Africanews, et ce “en vue de les introduire illégalement en territoire algérien”, explique le document.

L’on se souvient qu’en mars dernier, le Gadem, association marocaine œuvrant dans la défense des migrants, révélait qu’une trentaine de migrants sub-sahariens avaient été arrêtés au Maroc et coincés dans le no man’s land entre les deux pays qui refusaient de les recevoir.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                              

Source: Africanews

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page