Grève du personnel judiciaire : Bagoro à Manga

Le ministre de la  Justice Réné Bagoro s’est rendu à Manga ce 12 juin 2017 pour constater les dégâts commis par les manifestants le 8 juin 2017 au palais de Justice de Manga. Il y a signifié son soutien  au personnel judiciaire actuellement en grève et l’a cependant appelé à reprendre le travail.

La suite après cette publicité

Réné Bagoro, avant de se rendre au palais de justice et à la Maison d’arrêt et de correction de Manga, a rendu visite aux autorités coutumières et administratives, selon le service de communication du ministère de la Justice. Absent du pays pendant les évènements, le ministre a pu évaluer les dégâts causés par les manifestants.

Les dégâts laissés par les manifestants – © DCPM Ministère de la justice

Il s’est ensuite prononcé sur la manifestation qui a eu lieu le 8 juin 2017, entraînant la séquestration du personnel judiciaire. Le ministre de la Justice a « condamné avec la dernière énergie » ces violences et indiqué que  « quel que soit le reproche qu’on a envers la justice, rien ne peut justifier ce qui s’est passé ici à Manga ».

« Ce qui s’est passé ici ne restera pas impuni »

Réné Bagoro a précisé que les auteurs seront sanctionnés.  « Nous allons tout mettre en œuvre pour que les personnes qui ont posé ces actes puissent répondre devant la justice. Nous ne disons pas que la justice est infaillible. Mais c’est pour cela qu’il y a des voies de recours. (…) Ce qui s’est passé ici ne restera pas impuni », a-t-il précisé.

En soutien à leurs collègues de Manga et pour réclamer une meilleure sécurisation du personnel judiciaire en général, les syndicats des magistrats, des greffiers et des gardes de sécurité pénitentiaire ont déclenché un arrêt de travail de 72 heures ce 12 juin 2017. 

Le ministre Réné Bagoro a assuré que des mesures seront prises, tant au niveau de son  département que de l’ensemble du gouvernement, pour renforcer la sécurité du personnel. Par ailleurs, il a invité les travailleurs à reprendre le chemin des palais de justice et des maisons d’arrêt.  «Je comprends leur réaction mais je souhaite qu’ils puissent reprendre rapidement le travail pour montrer à ces gens qui sont venus ici dans le palais qu’ils sont au-dessus d’eux », a-t-il indiqué. 

Le ministre Bagoro appelle le personnel à reprendre le travail – © DCPM Ministère de la justice

Pour rappel, après une plainte d’un justiciable portée le 31 mai 2017 contre un autre pour une affaire les ayant opposés, le dernier a été placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Manga le 7 juin 2017, en attendant le jugement le 14 juin 2017.

Le lendemain 8 juin, un groupe de manifestants a assiégé le palais de justice pendant plusieurs heures et entraînant des dégâts sur les infrastructures. Le ministère de la sécurité, dans un communiqué publié le 8 juin, a déploré la situation et a annoncé que des mesures allaient être prises pour renforcer la sécurité du personnel et des infrastructures du palais de justice de Manga.

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page