Le pape François menace des prêtres nigérians de destitution

Des prêtes nigérians ont désormais un délai de 30 jours pour qu’ils prêtent obéissance, en acceptant la nomination d’un évêque du diocèse d’Ahiara (sud), au risque d’être destitués. Cette menace émane du pape François.

La suite après cette publicité

Selon  l’AFP, le pape Pape François, qui recevait en audience une délégation catholique du Nigeria le jeudi 8 juin dernier, a exigé « un pardon » couché sur papier de la part de chacun de ces prêtres et ecclésiastiques d’Ahiara.

Les consignes dans la rédaction de ces lettres qui doivent être envoyées sous 30 jours à compter du 9 juillet, sont qu’ils devraient explicitement exprimer leur « obéissance totale au pape » et leur disposition « à accepter l’évêque nommé par le pape », Mgr Peter Okpaleke.

« Ceux qui ne le feront pas seront de fait déchus de leur office », précise le communiqué du Saint-Siège, daté du samedi 10 juin 2017.

La nomination en 2012 de Mgr Peter Okpaleke, au poste d’évêque d’Ahiara par le pape Benoit XVI « avait été accueillie avec hostilité par les prêtres locaux, qui reprochaient au Vatican de ne pas avoir nommé un évêque originaire de leur diocèse pour des considérations ethniques », rapporte Jeune Afrique.

Plusieurs prêtres nigérians y compris Mgr Onaiyekan et Mgr Okpaleke avaient participé à la rencontre avec le Saint-Père.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                     Burkina24

Souce: Jeune Afrique

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page