La Police française revient au café Istanbul

Juste après la marche silencieuse du samedi 19 Août 2017, un groupe d’éléments de la Police française composé « d’experts », précise une source policière, a été aperçu au Café Istanbul, attaqué le 13 août 2017 avec un bilan de 18 morts.

La suite après cette publicité

« On ne peut pas parler. Nous sommes dans une commission rogatoire avec les Burkinabè et tout se passe bien », s’est empressé de lancer, un élément de la police française que Burkina 24 a accosté le samedi 19 août 2017 à l’entrée principale du café restaurant Aziz Istanbul. Sans en dire plus, il s’engouffre dans le bâtiment toujours surveillé par les Forces de défense et de sécurité burkinabè.

Un des éléments de la sécurité burkinabè abordé affirme avoir reçu l’ordre de ses supérieurs pour les accompagner. « Nous, nous avons fini notre travail pour l’enquête. S’ils (les Français) sont là, c’est peut-être dans le même objectif », ajoute-t-il. Une source judiciaire contactée relate que la justice française, après l’attaque, a demandé à participer à l’enquête en envoyant des experts.

« Ils ont même introduit une requête chez la Procureur du Faso », ajoute la source tout en précisant que si les Français sont présents, cela signifie « sûrement » que la requête a été acceptée. A l’en croire, c’est la présence du ressortissant français parmi les victimes qui a conduit à cette demande.

Lire 👉👉👉Autres articles sur l’attaque du Café Aziz Istanbul

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

publicite


publicite

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page