Sécurité : Un colloque international à Ouaga du 5 au 7 septembre

2652 0

Le Directeur exécutif du Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDS), le Colonel Auguste Denise Barry, a annoncé, ce jeudi 31 août 2017, l’organisation d’un colloque international du 5 au 7 septembre 2017 à Ouagadougou.

Le premier colloque international du CESDS, les 5, 6 et 7 septembre prochains, se tiendra sous le thème général « Perspectives sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne : Quelles stratégies efficientes et transformationnelles ? ». Selon le Directeur exécutif du centre, Auguste Denise Barry, le choix de la bande sahélo-saharienne s’explique par le fait que cette région fait l’objet de crises, de conflits et d’enjeux multiformes.

« Espace de tampon, de contact et d’échanges, mais aussi espace de séparation, le Sahel est victime de sécheresses récurrentes, de désertification et de famines endémiques qui l’ont placé au cœur de l’actualité depuis des décennies. Si de par le passé, il était question de catastrophes naturelles, aujourd’hui il s’agit de catastrophes anthropiques qui menacent la stabilité et le développement de l’espace sahélo-saharien », a indiqué l’ancien ministre de la sécurité.

L’officier de l’armée burkinabè en disponibilité reconnaît cependant qu’aucune région n’est à l’abri. Le CESDS, centre présenté le 20 septembre 2016, compte apporter sa contribution en matière de sécurité et de défense.

Le colloque international de Ouagadougou qui sera organisé chaque année, selon les responsables du CESDS, participe à l’atteinte des objectifs de la « stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel ». Le thème général dudit colloque est décliné en huit sous-thèmes allant de la criminalité transfrontalière aux stratégies endogènes et extérieures de lutte contre le terrorisme dans la bande sahélo-saharienne.

500 participants et une cinquantaine d’experts…

« L’objectif global du colloque international de Ouagadougou est de formuler des stratégies innovantes à même de lutter efficacement et durablement contre l’insécurité en général et le terrorisme en particulier dans la bande sahélo-saharienne », a dit le Directeur exécutif du centre créé en août 2016 par un groupe d’experts militaires, paramilitaires et universitaires.

Le colloque, qui regroupera environ 500 participants et une cinquantaine d’experts dans la salle de conférences de Ouaga 2000, sera coparrainé par Thabo Mbéki, ancien Président d’Afrique du Sud, et John Jerry Rawlings, ancien Président du Ghana.

Organisé sous forme de plénières et d’ateliers, ce cadre d’échanges et de partage d’expériences constitue l’un des premières activités du CESDS qui se veut un outil pour renforcer la sécurité au Burkina et en Afrique, un « laboratoire d’idées » et « un centre de savoirs ».

Pour rappel, cet outil d’aide aux décisions politiques, institutionnelles ou non en matière de défense et de sécurité a pour objectif principal d’être un outil pour relever les défis sécuritaires qui se posent au Burkina Faso en particulier et au continent africain en général.

Le centre, selon le Colonel Auguste Denise Barry, est en train de produire des « analyses » sur les différentes attaques terroristes survenues au Burkina. Raison pour laquelle, il n’a pas souhaité, pour le moment, se prononcer sur ces attaques. Mais, insiste-t-il, « considérer la sécurité et la défense comme domaines réservés de l’Etat n’est plus pertinent. Chaque citoyen peut donner sa perception de la sécurité. Mais, trouver des solutions revient aux spécialistes ».

Noufou KINDO

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noufou KINDO

@noufou_kindo anime les Rubriques Tech, Santé et Société. Il s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable.

Articles du même genre