Liberté provisoire pour Bassolé : La réaction du gouvernement

1446 0

Le gouvernement, à travers le ministre de la Justice Réné Bagoro, a réagi ce 11 octobre 2017 sur la liberté provisoire accordée à Djibrill Bassolé.

Le ministre de la justice Réné Bagoro n’a pas souhaité faire de commentaire sur la décision de liberté provisoire accordée à Djibrill Bassolé, selon ses propos rapportés dans un communiqué publié par le porte-parole du gouvernement, Remis Dandjinou.

Mais il a juste voulu rassurer que les procès sur le putsch de septembre 2015 et sur l’insurrection populaire se tiendront bientôt. 

« Le gouvernement voudrait rassurer les populations que dans le respect strict de la séparation des pouvoirs, tous les moyens légaux seront mis en œuvre pour que les victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch du 15 septembre 2015, puissent avoir une réparation par la tenue d’un procès dans les meilleurs délais », a déclaré Réné Bagoro, selon ses propos transcrits dans le communiqué.

A noter que le Général Djibrill Bassolé, poursuivi pour son implication présumée dans le putsch de septembre 2015, a bénéficié depuis ce 10 octobre 2017 d’une liberté provisoire pour raison de santé. Des organisations de la société civile ont protesté contre cette mesure.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre