Promotion des biodigesteurs en Afrique : La Déclaration de Ouagadougou !

1708 0

Ouverte depuis le 10 octobre 2017, la conférence internationale sur la technologie du biodigesteur a refermé ses portes ce jeudi 12 octobre 2017 à Ouagadougou. La centaine de participants, dans une Déclaration dite de Ouagadougou, ont entre autres lancé un appel aux Etats africains à élaborer et mettre en œuvre des programmes nationaux de biodigesteurs d’ici à 2019 dans une approche basée sur la création d’un marché viable.

La Déclaration de Ouagadougou faite ce 12 octobre 2017 a mis fin aux travaux de trois jours portant sur la promotion de la technologie du biodigesteur. Plus de 150 participants venus de 10 pays africains ont échangé autour du thème général « L’Afrique à l’ère des changements climatiques ».

La conférence a été marquée notamment par une réunion des experts, des visites terrains, une session ministérielle et la cérémonie de clôture placée sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso, et sous le parrainage du Président de la commission de l’UEMOA, représenté par le Pr Filiga Michel Sawadogo. Les différents travaux ont permis aux participants de lancer un appel aux Etats africains à travers une Déclaration.

Les participants appellent à renforcer et mettre à échelle les résultats des programmes nationaux de biodigesteurs en cours d’exécution, à élaborer et mettre en œuvre des programmes nationaux de biodigesteurs d’ici à 2019 dans une approche basée sur la création d’un marché viable, et à créer un environnement favorable à l’utilisation à grande échelle de la technologie du biodigesteur.

« Nous invitons les Etats à s’engager au respect de la feuille de route pour la mise en œuvre des programmes nationaux de biodigesteurs et à institutionnaliser la conférence sur la technologie du biodigesteur », peut-on lire dans la Déclaration de Ouagadougou lue par le ministre burkinabè des ressources animales, Sommanogo Koutou. Concernant le financement des programmes, les participants sollicitent l’appui de leurs partenaires et des organisations nationales et internationales.

Le Président du Faso rassure…

Il faut noter qu’au regard de son expérience, le Burkina Faso a été mandaté pour assurer le processus de mise en place de l’organe régional de coordination des programmes nationaux de biodigesteurs dans les différents Etats. Les participants ont exhorté le Président du Faso à faire le plaidoyer auprès des différents partenaires en vue de la mise en place effective desdits programmes.

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a rassuré les délégations des différents pays de sa détermination et de son engagement à œuvrer de concert avec ses pairs à la promotion de la technologie du biodigesteur. « J’exhorte les organisations sous régionales notamment la CEDEAO, l’UEMOA, le CILSS ainsi que les partenaires techniques et financiers à systématiser la prise en compte de la technologie du biodigesteur dans le montage de tout projet de développement rural », a dit le Président du Faso.

Tout en affirmant l’engagement du gouvernement à maintenir la subvention à la construction de biodigesteurs, Roch Kaboré a lancé un appel aux organisations professionnelles des producteurs afin qu’elles s’investissent davantage dans la sensibilisation pour l’adoption et l’utilisation effective de la technologie du biodigesteur par ses membres. La cérémonie a pris fin par une séance de remise de trophées.

L’entreprise Coopérative Sahel/Dori est couronnée entreprise la plus performante en fabrication d’équipements de biodigesteurs. Le prix de la meilleure cliente dans l’achat et la vente des produits de biodigesteurs est attribué à Assétou Koutou. Et le Programme national du biodigesteur a remis un trophée au Président du Faso pour son engagement dans la promotion de la technologie du biodigesteur au Burkina.

Lire – Biodigesteur : Des experts internationaux réunis à Ouaga

Egalement – Biodigesteur : Les ministres africains examinent les conclusions des experts à Ouaga

Et aussi – Burkina : La solution du biodigesteur 

Noufou KINDO

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noufou KINDO

@noufou_kindo anime les Rubriques Tech, Santé et Société. Il s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable.

Articles du même genre