Abdoul-Hakim Fofana, jeune basketteur à suivre de près

2031 0

L’ancien pensionnaire de l’AS Makadam, centre de formation de basketball regroupant essentiellement les élèves du Lycée Saint Exupéry de Ouagadougou est en train de faire son chemin dans les championnats lycéens aux Etats-Unis. A force de travail, le jeune Fofana est en train de gagner sa place dans sa nouvelle équipe dans le championnat universitaire.

Né le 11 juillet 1996, c’est à l’AS Makadam qu’Abdoul-Hakim Fofana va fourbir ses premières armes au basketball. Sous la houlette du jeune coach Alain Traoré, il participe à plusieurs tournois nationaux et internationaux apprenant ainsi la rudesse de la compétition. Ses qualités athlétiques et techniques lui permettent d’être le seul jeune basketteur burkinabè choisi pour le camp NBA en Afrique du Sud. Il y participe à deux reprises.

« C’était génial parce qu’on avait les 60 meilleurs joueurs d’Afrique, et j’étais le seul de mon pays à être là. Kyrie Irving était là, Dikembe Mutombo, tout ça, nous pensions déjà qu’on était en NBA », se souvient Abdoul-Hakim Fofana se confiant au site Ozarks First.com. Abdoul-Hakim Fofana a d’ailleurs évolué avec l’équipe nationale junior. Voulant poursuivre ses études aux États-Unis, Abdoul il s’installe d’abord à Atlanta avant de rejoindre Houston en évoluant dans un collège de la place. Là-bas, il est repéré par Preston Ivory, explique Ozarks First.com.

« Il est venu voir quelqu’un d’autre jouer dans mon équipe, le meneur. Il m’a vu et m’a simplement dit: « viens avec moi, et nous allons te trouver quelque chose », confie Fofana qui est le premier de son collège à obtenir une bourse d’étude pour jouer le basketball dans une Université.

Depuis, il a gravi les échelons et s’impose petit à petit avec le Missouri States Bears. L’aventure ne fait que commencer pour le Burkinabè qui devrait tout de même attendre jusqu’en 2020 pour se proposer au draft. Quand on lui demande jusqu’où il veut aller, il fait savoir que le ciel est sa limite.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre