Burkina : Le CDP annonce son congrès pour mai 2018

1384 0

Le 7e congrès ordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) se tiendra les 5 et 6 mai 2018. Depuis le départ du pouvoir de Blaise Compaoré en 2014, le parti a souffert de son management. L’ancien parti au pouvoir a procédé à l’installation du Comité d’organisation du 7e congrès ordinaire, le lundi 12 mars 2018.

Ce comité est présidé par le député Blaise Sawadogo, actuellement président du groupe parlementaire CDP à l’Assemblée nationale. Avec ce comité fort d’une soixantaine de membres, il sera question de travailler pour in fine aboutir à un renouvellement de la direction du parti qui est instable depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Cet événement combiné au Coup d’Etat de septembre 2015 avait porté un coup dur au parti si fait que « certains avaient donné le parti pour mort ou pour malade », selon Eddie Komboigo, actuel président du parti.

Ainsi, le CDP peinait à trouver un ou des leaders consensuels pour la conduite du parti. Après Achille Tapsoba président par intérim, Léonce Koné, président de la commission ad hoc pour la restructuration du parti, c’est Eddie Komboigo président du parti qui a repris les rênes après avoir été blanchi dans le dossier du Coup d’Etat de septembre 2015.

Selon Blaise Sawadogo, président du Comité d’organisation, « il faut une nouvelle direction plus conquérante, plus solide, plus cohérente et plus unie pour relever les défis ». Par ailleurs, le congrès permettra la relecture des textes fondamentaux du CDP, id est, le statut et le règlement intérieur afin d’y apporter « les innovations » pour les futures échéances électorales et « pour que le CDP Nouveau puisse relever la tête ».  

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre