Eau et assainissement : EAA renaît de ses cendres

Suite à une crise, l’Agence eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) était dans une léthargie depuis cinq ans. A la suite de la nomination du nouveau Secrétaire exécutif, Pierre Hobbah Rogoto, l’institution tient sa première rencontre technique du réseau du 23 au 27 avril 2018 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA) est une institution intergouvernementale et panafricaine créée en 1988 avec Ouagadougou comme siège. Elle couvre 35 Etats membres avec pour objectif d’accompagner les Etats africains dans la définition des politiques adaptées dans la fourniture des services de base en eau et assainissement.

En avril 2014, EAA a été confrontée à une crise qui a paralysé la mise en œuvre de ses activités. Ainsi, la majorité des projets aussi bien au siège que dans les bureaux pays ont connu des difficultés de mise en œuvre et certains sont même aux arrêts. La crise que l’institution a connue a été caractérisée par de nombreuses insuffisances au niveau de la gouvernance financière, institutionnelle et organisationnelle.

Lire également : Le personnel de EAA, toujours en attente d’actions concrètes de sortie de crise

Suite à l’échec des tentatives de résolution de la crise, le conseil des ministres de EAA a nommé Pierre Hobbah Rogoto comme nouveau Secrétaire Exécutif le 27 septembre 2017 à Yaoundé. C’est ainsi que l’institution organise du 23 au 27 avril 2018 à Ouagadougou sa première rencontre technique du réseau après une crise .

Cette réunion s’inscrit dans l’optique de définir la démarche qui convient au fonctionnement de l’institution. Par ailleurs, c’est une occasion pour les pays membres d’harmoniser les compréhensions, les aspirations et de s’assurer si les membres regardent dans la même direction.

Cérémonie d’ouverture de la rencontre technique du réseau EAA

« Cette première rencontre sous la nouvelle administration ouvre une ère nouvelle d’un leadership visionnaire, de collaboration, de cohésion et de vivre ensemble. Il est temps pour nous d’aller de l’avant car le chemin reste encore long», a fait comprendre le nouveau Secrétaire Exécutif, Pierre Hobbah Rogoto.

Lors de cette rencontre, il est prévu d’aborder les différents aspects de la vie de l’institution. Il s’agit d’analyser la structure organisationnelle de EAA, revoir à fond le cadre de contrôle interne, définir les contours des relations fonctionnelles entre le siège, les bureaux pays et surtout examiner un plan stratégique quinquennal, tel est l’agenda prévu durant les cinq jours.

« Je reste convaincu que les conclusions des travaux déboucheront à la réinvention d’une EAA crédible, solide, pérenne et porteuse d’espoir pour les populations africaines », a lancé Pierre Hobbah Rogoto. Le représentant du ministre en charge de l’eau et de l’assainissement, Amidou Zagré, a invité les participants à pousser la réflexion pour que les conclusions de la rencontre  soient « le chemin vers la relance définitive ».

Le doyen des représentants résidents de EAA, Mbiogou Niang, a laissé entendre que la crise est maintenant derrière. « Nos populations ont besoin de EAA. Nous allons nous battre pour que ce défi soit relevé pour les besoins des populations », a-t-il conclu.

Jules César KABORE

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page