Burkina : L’Officier de police Patrice Kaboré conduit à sa dernière demeure

1130 0

Abattu  dans la nuit du 14 au 15 mai 2018 à son domicile, le préfet du département d’Oursi, dans la province de l’Oudalan,  l’officier de police Sigapinda Patrice Kaboré a été inhumé ce mercredi 16 mai 2018 au cimetière municipal de Ouagadougou.

Décédé des suites de ses blessures lors de l’attaque de son domicile dans la nuit du 14 au 15 mai 2018 après 30 ans 3 mois et 13 jours service,  l’officier de police Sigapinda Patrice Kaboré a été conduit à sa dernière demeure le mercredi 16 mai 2018 au cimetière municipal de Ouagadougou, après avoir été décoré à titre posthume Chevalier de l’ordre national. 

C’est avec les larmes aux yeux que le haut-commissaire de l’Oudalan Traoré Daouda a prononcé l’oraison funèbre. Pour lui, c’est avec une grande tristesse et une forte émotion qu’ils perdent leur collègue. « Kaboré Sigapinda Patrice, l’assassinat dont tu as été victime t’a emporté au moment où la chaine de commandement territorial a encore besoin de la grande expérience que tu as dans le domaine de la sécurité et de l’administration du territoire », dit-il.

Le haut-commissaire a néanmoins promis au nom de ses camarades qu’ils continueront le travail sur toute l’étendue du territoire.

« Situation de guerre »

Du côté de la famille, c’est l’amertume. Selon Désiré Kaboré, frère du disparu, des dispositions auraient dues être prises pour une meilleure sécurisation après une première attaque qui a échoué au mois de mars. Il déclare cependant s’en remettre à Dieu.

Présent au nom du gouvernement, le ministre en charge de l’administration territoriale Siméon Sawadogo a indiqué qu’il «faut savoir que nous sommes dans une situation pratiquement de guerre ».

Quant à l’insécurité dans le Nord, il affirme que le gouvernement est en train de travailler pour trouver des solutions globales. Il demande aux agents de continuer à assurer leurs fonctions et affirme que le gouvernement assumera sa part de responsabilité.

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre