1 milliard de F CFA au cinéma burkinabè : Les bénéficiaires sont connus

860 0

1 milliard de F CFA comme subvention à des projets de films, c’est ce qu’avait promis le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à l’association des cinéastes burkinabè lors de leur visite chez ce dernier. Une aide qui devrait permettre une bonne représentativité du Burkina au FESPACO 2019. C’est chose faite. La somme logée au ministère de la culture, des arts et du tourisme a fait l’objet d’un appel à projet. 9 projets ont été retenus pour bénéficier de ce financement.

La proclamation du comité de sélection de dossiers a retenu 9 projets de films de tout genre dont 4 portés par des femmes, comme bénéficiaires du soutien du président du Faso sur la trentaine de projets reçus pour avoir une bonne représentativité au prochain FESPACO. Ce sont 2 longs métrages fiction, 2 séries télévisées, 1 en documentaire long métrage, 2 courts métrages fiction et 2 films en post-production.

Le travail a consisté selon le comité à une lecture anonyme du scénario des projets et une analyse du budget. « L’originalité du sujet, la qualité du scénario, à savoir la cohérence et la qualité du récit, la crédibilité et l’épaisseur des personnages, la qualité des dialogues, la faisabilité budgétaire et technique du projet et l’expérience du réalisateur et des collaborateurs techniques et artistiques », cite Ismaël Ouédraogo, membre du comité, ont été déterminants dans la sélection.

Reconnaissant le délai court,  le secrétaire général du ministère de la culture, Jean-Paul Koudougou invite chacun des lauréats à faire diligence pour que  les choses se passent bien. Par ailleurs, ils sont invités à prendre attache avec la direction du cinéma et de l’audiovisuel pour les formalités d’usage.

Quant à la garantie que ces films sauront représenter le Burkina Faso au FESPACO prochain,  Gaston Kaboré, membre du comité, répond : « Evidemment, nous sommes soucieux que ces films rendent justice à notre délibération, que ça donne des films louables, sur le plan de leur intérêt artistique et technique,  sur le plan de leur capacité à se mesurer à des films venus d’ailleurs ».

« Nous avons jugé des dossiers sur la base du scénario et du dossier financier, dit-il, ce qui est perçu comme des garanties données par les sociétés de production. Après le travail sur le terrain est une autre chose mais on espère que ce qui a été écrit est ce qui va être fait pour que l’argent qui a été donné se retrouve réellement dans le film. Je pense qu’il appartient aux porteurs de projets d’être à la hauteur pour que les choses puissent aller ».

D’ailleurs, annonce le secrétaire général du ministre, un comité de suivi sera mis en place pour voir si les auteurs respectent et prennent en compte les charges énoncées dans leur dossier.

Qu’à cela ne tienne, ces films devront être déposés au soir du 30 octobre 2018 pour la phase de sélection pour la 26e édition du FESPACO.

Revelyn SOME

Burkina24


La liste des lauréats

Titre du film Société de production Réalisateur Subvention allouée

Long Métrage

Desrances Films Selmon Appoline Traoré 325 millions
Duga, les charognards Déclic Plus Abdoulaye Dao / Hervé Eric R. Lingani 325 millions

Long métrage documentaire

Pas d’or pour Kalsaka Diam Production Michel Zongo 70 millions

Courts métrages fiction

Rêve brisé Racines Productions Modeste Mofedogna Bède Ganafe 35 millions
Fragile espoir Immédiat Inoussa Baguian 35 millions

Séries télévisées

Femmes au Foyer Athéna Films Kady Traoré 50 millions
L’Ami Fidèle 2B Studio Flore Yaméogo 50 millions

Post Production

Hakilitan (Mémoire en fuite) Accent Sud communication Issiaka Konaté 15 millions
Balolé, une carrière de géants Productions Métissées Aicha Boro / Leterrier 15 millions

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre