Ministère de l’agriculture : Le plan B pour sauver la campagne 2018-2019

1389 0

Face à la grogne sociale, le ministère en charge de l’agriculture a pris une nouvelle disposition pour la répartition des intrants, équipements agricoles et animaux de trait subventionnés de la campagne humide 2018-2019. A cet effet, le ministère a organisé un atelier d’information sur les modalités de distribution des appuis ce mardi 12 juin 2018 à Kaya.

Le Burkina Faso a connu en 2008 une crise alimentaire dont la principale cause est liée à l’envolée des prix des produits alimentaires. Cette inflation de 20 à 100% a concerné les principaux produits vivriers tels que le mil, le sorgho, le maïs et le riz.

Face à cette situation de crise et dans l’objectif d’améliorer la productivité et la  production agricole, le gouvernement depuis 2008, met en œuvre un programme de subvention des intrants, équipements agricoles et animaux de trait au profit des producteurs vulnérables.

Ainsi, au titre de la campagne agricole 2018-2019, ce  sont environ 7 000 tonnes  de semences sèches, 1 150 000 tonnes de boutures, 16 000 tonnes d’engrais minéraux, 11 tonnes d’activeurs de compost, 1 000 tonnes de fumure  organique, 27 200  unités de matériels  agricoles et près de 10 500 animaux de trait qui seront distribués aux agriculteurs pour une valeur totale de 16 milliards de FCFA.

L’effort du gouvernement vise à permettre d’améliorer les performances des systèmes de production au cours de la présente campagne et de combler le déficit céréalier  de la  précédente. Depuis 2008, la mise à  disposition des appuis du gouvernement a toujours nécessité une implication des agents d’appui-conseil du ministère en charge de l’agriculture.

Lire la suite également : Saison agricole 2018-2019 : Entre tensions et inquiétudes

A écouter Pascal Zongo, le directeur des intrants et de la mécanisation agricole au ministère en charge de l’agriculture, le contexte de mise en œuvre des opérations se caractérise cette année par le refus des agents, à travers leur syndicat, d’assurer la distribution des intrants aux producteurs.

Face à cette situation, le ministère en charge de l’agriculture a entrepris de relire le mécanisme de distribution des appuis qui accorde un rôle central aux structures telles les Chambres  régionales d’agriculture (CRA), les préfectures, les mairies, les comités villageois de développement (CVD).

L’atelier de ce mardi 12 juin 2018 à Kaya vise à informer les principaux acteurs concernés au niveau de la région du Centre-Nord des dispositions du mécanisme.

Pascal Zongo a fait savoir qu’il s’agit de montrer « comment les acteurs vont s’organiser sur le terrain pour  assurer la mise à disposition des appuis que l’Etat apporte aux agriculteurs », notamment les quantités destinées à la région et les modalités pratiques de distribution des appuis.

Par ailleurs, l’objectif de cette opération de distribution  d’assurer une gestion efficiente  des appuis en vue d’améliorer leur impact sur la productivité.

Les critères d’identification des bénéficiaires des appuis

Les semences, les engrais, les équipements et animaux de trait sont distribués aux producteurs individuels ou groupements reconnus officiellement. Ils sont cédés moyennant une contribution financière du bénéficiaire. En outre, la subvention vise essentiellement les producteurs vulnérables remplissant des critères d’activité et de respect des bonnes pratiques agricoles.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre