SIEM 2018 : Le commissariat général affûte ses armes

1166 0

Dans le cadre des préparatifs du Salon international de l’emploi et des métiers (SIEM) qui se tiendra du 5 au 7 juillet 2018 à Ouagadougou, le commissariat général de l’évènement a entrepris une série de rencontres avec les parties prenantes qui interviennent dans le domaine de la formation, de l’insertion des jeunes. Ce jeudi 14 juin 2018, c’était le tour des acteurs évoluant dans le secteur des mines.

Au cours des dernières années, plusieurs efforts de promotion de l’emploi ont été réalisés par le gouvernement du Burkina Faso. En dépit de ces efforts, le pays enregistre toujours un fort taux de chômage. Le taux de chômage des jeunes demeure très important.

Environ 82% des chômeurs ont entre 16 et 35 ans, selon l’étude du SPONG publiée en février 2014. Ces chiffres semblent augmenter avec le niveau d’éducation. En effet, 11,3% des jeunes qui ont le niveau primaire sont au chômage, contre 17,2% au niveau secondaire et 34,5% au niveau supérieur. 

Lire également 👉👉👉 Formation-emploi : Un salon international attendu à Ouaga

Par ailleurs, seulement 5,4% des jeunes non instruits sont au chômage contre 34,5% chez les jeunes ayant un niveau supérieur. En effet, pendant que des milliers de jeunes diplômés sont en quête d’emploi, des employeurs peinent à trouver localement une main d’œuvre qualifiée pour des besoins spécifiques.

Ainsi, pour booster l’employabilité de ces jeunes, le Cabinet Lora2M organise du 5 au 7 juillet 2018 le Salon international de l’emploi et des métiers (SIEM) qui se veut être un cadre dédié à la promotion des emplois, des stages, des formations et des métiers porteurs.

En prélude à cet évènement le comité d’organisation a entrepris une série de rencontres des différents acteurs qui interviennent dans le domaine de l’emploi, de l’insertion des jeunes, notamment les écoles et les universités, les entreprises, les employeurs, l’Etat, les chercheurs d’emplois et les partenaires techniques et financiers. Ce jeudi 14 juin 2018, la rencontre a concerné les acteurs évoluant dans le secteur des mines.

Lire également 👉👉👉 SIEM : Marier la formation à l’emploi

Moumouni Séré, commissaire général du SIEM, a laissé entendre que la rencontre avec les acteurs du secteur de la mine vise à partager l’esprit du salon, prendre en amont les préoccupations et les observations dans ce secteur. 

En rappel, le Salon international de l’emploi et des métiers (SIEM) va se tenir du 5 au 7 juillet 2018 à la salle de conférence de Ouaga 2000 sous le thème : « L’emploi et la formation pour booster le développement du Burkina Faso ». Des conférences, des ateliers de formation, des expositions, des rencontres et la nuit du SIEM vont ponctuer cette rencontre. Ce sont environ 10 000 participants, 300 entreprises, 100 écoles et universités, des associations professionnelles et regroupements d’employeurs et des structures recruteurs qui sont attendus à cet événement.

Jules César KABORE

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre