Vers le développement de la médecine sportive au Burkina

La médecine du sport est au tâtonnement au Burkina Faso. Pour donner un nouveau dynamisme au domaine, ils ont organisé un séminaire de formation pour faire en sorte que chaque structure fédérale soit dotée d’un médecin sportif pour la prise en charge des athlètes.

La suite après cette publicité

Au Burkina Faso, des athlètes sont souvent obligés d’arrêter la pratique de leur discipline à la suite d’une blessure prise en charge tardivement ou non diagnostiquée. Pour en finir avec ce phénomène et permettre aux sportifs burkinabè de bénéficier de l’assistance de soignants qualifiés, des responsables des commissions médicales des différentes fédérations sportives du Burkina se sont retrouvés en séminaire de renforcement des capacités.

Ce séminaire qui a duré trois jours a regroupé des personnels soignants de 25 commissions fédérales.  Ils ont abordé les questions du suivi médical des équipes sportives, le certificat médical de non contre-indication, les arythmies cardiaques chez les sportifs et la place des défibrillateurs automatiques.

Mettre du personnel soignant au service des clubs et fédérations

Selon le directeur de la médecine sportive Ibrahim Séré, les responsables des commissions médicales des fédérations sportives sont toujours aux côtés des sportifs mais ils éprouvent d’énormes difficultés pour les prises en charge médicale. Ce qui explique l’organisation de ce séminaire pour outiller les participants mais aussi organiser le secteur pour une meilleure prise en charge des sportifs.

Il remarque que la médecine sportive est à un stade embryonnaire au Burkina Faso avec pour preuve, l’absence de personnels soignants qualifiés au sein de plusieurs clubs du Burkina. C’est pourquoi, il souhaite une collaboration avec les différents clubs pour mettre à leur disposition des personnels soignants qualifiés. « Le ministère est prêt à nous accompagner et nous devons saisir cette occasion pour une meilleure prise en charge de nos athlètes », a-t-il garanti.

C’est pourquoi, il a émis l’espoir que tous les clubs burkinabè se doteront de personnels soignants qualifiés lors de la prochaine saison sportive.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page