Vote du code électoral au Burkina : L’opposition claque la porte, la majorité adopte

1313 0

Les députés membres de la majorité présidentielle ont voté pour la loi modificative portant code électoral au Burkina Faso. Un vote qui s’est fait sans des élus de l’opposition qui ont claqué la porte pour exprimer leur rejet du contenu  du projet de loi.

Le texte adopté édicte que seuls la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) ou le passeport seront les documents autorisés pour les Burkinabè vivant à l’extérieur pour s’enregistrer sur le fichier électoral et voter lors de la présidentielle prévue pour 2020. Les autres documents d’identité comme la carte consulaire ne sont plus admis.

Pour l’opposition, c’est un projet qui vise à exclure de nombreux électeurs burkinabè de l’étranger du scrutin électoral et s’apparente à une tactique électorale du parti au pouvoir pour remporter les élections, pendant que la majorité se défend et estime plutôt qu’il s’agit d’un moyen de garantir plus de  transparence. 

Plus d’informations à venir

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre