Sports : Le ministre Azoupiou félicite les médaillés

672 0

Le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou a reçu les Étalons athlètes burkinabè présents au championnat d’Afrique d’athlétisme à Asaba au Nigeria ce mardi 7 août 2018. Ce fut l’occasion pour Fabrice Zango de présenter sa médaille d’or alors que Marthe Koala a rejoint son centre d’entraînement.

La délégation burkinabè des 21es championnats d’Afrique d’athlétisme est rentrée avec une médaille d’or et deux médailles d’argent remportées respectivement par Fabrice Zango (triple saut) et Marthe Koala (saut en longueur et heptathlon).  Fabrice Zango a présenté sa médaille d’or acquise au triple saut grâce à une performance de 17m11. Ce qui a fait de lui le champion d’Afrique dans la discipline. D’office, il fait partie de la sélection africaine qui représentera l’Afrique à la Coupe continentale prévue à Ostrava en septembre prochain.

Selon le directeur technique de la Fédération burkinabè d’athlétisme (FBA) Missiri Sawadogo, le Burkina aurait pu avoir plus de médailles si les conditions organisationnelles étaient réunies. Marthe Koala aurait pu s’aligner sur trois disciplines si la délégation burkinabè était arrivée à temps.

La mauvaise organisation coûte des médailles au Burkina

 « En hauteur, elle aurait pu avoir la médaille d’or. Celle qui a eu la médaille d’or a fait 1m78 alors qu’elle (Marthe Koala) fait 1m80. En longueur, nous l’avons engagée parce qu’elle avait la meilleure performance africaine de la saison. Nous pensions qu’elle pouvait avoir l’or et nous l’avons amenée à faire jusqu’à six essais. Ce qui l’a épuisée», regrette Missiri Sawadogo. Ces six essais ont eu des conséquences sur les performances de Marthe Koala qui s’est contentée de la médaille d’argent alors qu’elle était la favorite. Le calendrier n’a pas permis, selon Missiri Sawadogo, à Marthe Koala de s’aligner en hauteur mais aussi aux 100m haies où elle excelle également.

Selon le vice-président de la Fédération burkinabè d’athlétisme, l’organisation a pesé sur les performances d’athlétisme expliquant que la délégation burkinabè a perdu toute une journée à l’aéroport. « Notre bilan est satisfaisant quand bien même nous aurions pu avoir plus de médailles », souligne Augustin Somda qui reconnaît également que cette compétition a regroupé les meilleurs athlètes du continent sauf ceux qui étaient blessés.

« Un honneur pour le pays »

Le Burkina était présent aux championnats d’Afrique avec 13 athlètes qui ont pris part dans 12 épreuves sur 42  (catégories homme et dames combinées). 500 athlètes issus de 52 pays ont pris part à cette compétition. Le Burkina se hisse à la 10e place. Le ministre des sports et des loisirs a marqué sa disponibilité à  accompagner une nouvelle fois, la FBA malgré les difficultés qu’elle a rencontrées.

« Quand ils reviennent ici pour notre pays, c’est un honneur », a-t-il estimé. Toutefois, des mesures seront prises pour que les athlètes qui ramènent des médailles soient récompensés à la hauteur de leurs efforts. En attendant, le prochain objectif de la fédération burkinabè d’athlétisme sera les Jeux africains de 2019 au Maroc. Ces jeux sont qualificatifs pour les Jeux Olympiques.

Vovinam Viêt VO Daop

Par ailleurs,  le Burkina Faso a occupé la troisième place de la Coupe du Monde de Vovinam Viet Vo Dao qui s’est tenue à Bruxelles (Belgique). Le ministère des sports Daouda Azoupiou a salué cette performance des représentants burkinabè lors d’une rencontre qui a eu lieu le mardi 7 août 2018.

Le Vovinam viet vo dao, art martial vietnamien émergent est en train d’occuper une place importante au Burkina Faso. Cette discipline compte de plus en plus de pratiquants qui s’illustrent sur le continent et au niveau international.

Le Burkina Faso a participé à la 5e édition de la Coupe du Monde de ladite discipline. Les 15 combattants burkinabè sont rentrés avec 15 médailles dont 7 en or, 2 en argent et 6 en bronze en prenant part à 12 coupes. « Nous n’avons pas pu participer à toutes les coupes parce qu’il fallait à chaque fois payer », explique Moussa Nassouri le directeur technique de cette fédération.

Selon Maitre Moussa Nassouri, l’une des meilleures prestations du Burkina a été réalisée par l’équipe jeune du Burkina qui a ébloui le public et le jury dans le concours des combats imaginaires par équipe.

Le Burkina s’est particulièrement illustré dans les combats où il a remporté  cinq médailles en or.  Les Burkinabè ont remporté les autres médailles dans le concours du combat imaginaire, le combat au sabre. Ces résultats placent donc le Burkina à la 3e place derrière la France et la Belgique.

Pour le ministre des sports, ces résultats produits par les sports émergents sont à encourager. Il a promis de mettre les moyens afin que les prochaines sorties soient meilleures.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24


Photo : Ministère des sports

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre