Côte d’Ivoire: Guillaume Soro, Affi N’Guessan et Bédié réagissent à l’amnistie annoncée par le Président Ouattara

1511 0

 aoûtLe président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro, a exprimé mardi 7 août 2018, sa gratitude au président ivoirien Alassane Ouattara après l’amnistie générale pour 800 détenus  dont Souleymane Kamaraté Koné, son directeur du protocole.

« Merci à Dieu. Merci au président Alassane Ouattara. Merci aux Ivoiriens. Merci pour Soul. Merci pour tous les prisonniers sans exclusion… vivre libre, c’est important ». Ce sont avec ces mots posté sur son compte officiel Facebook que le chef du parlement ivoirien Guillaume K. Soro a exprimé sa gratitude au président Alassane Ouattara.

En octobre 2017, Souleymane Kamaraté Koné dit Soul To Soul, son directeur de protocole avait été écroué à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan ( MACA) dans une affaire de « Découverte d’une cache d’armes dans l’une de ses résidences de Bouaké, ancien bastion de la rébellion ivoirienne dans ce Centre-Nord du pays.» 

La réaction du Front Populaire Ivoirien, FPI, tendance Affi N’Guessan

Le Front populaire ivoirien (FPI) de Pascal Affi N’Guessan dans un communiqué publié ce mercredi 08 août 2018 s’est félicité de la décision de libérer Simone Gbagbo, des pontes du parti de Laurent Gbagbo poursuivis ou condamnés à la suite de la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011.

Le FPI  a exhorté le Président Ouattara à poursuivre « cette dynamique en procédant également à la libération des détenus militaires, au dégel des comptes bancaires et en facilitant le retour sécurisé de tous les exilés politiques », préconise le communiqué.

Henri Konan Bédié et le PDCI rendent hommage à la communauté internationale

Tout en saluant la libération des prisonniers, le PDCI du président Henri Konan Bédié a vivement remercié la Communauté internationale pour son rôle et sa pression déterminante dans  la décision du président Ouattara. Le Rassemblement des Républicains, RDR, parti d’Alassane Ouattara s’est dit surpris par une telle réaction de son allié jusqu’à une date récente.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                   

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre