Duarte Parle de Prejuce Nakoulma, Patrick Malo et Hervé Koffi

Le sélectionneur des Étalons Paulo Duarte a été interrogé sur l’absence de Préjuce Nakoulma et Patrick Malo dans sa liste des 24 Étalons qui doivent affronter les Mourabitounes de la Mauritanie le 8 septembre prochain mais également sur le cas de Hervé Kouakou Koffi, présent alors qu’il n’est plus titulaire.  Le Portugais s’est expliqué sur ces situations à près de deux semaines de cette deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019.

La suite après cette publicité

Les cas Nakoulma et Malo : « Prejuce Nakoulma et Patrick Malo ont résilié leurs contrats. Ce ne sont pas les clubs qui les ont limogés mais ce sont eux qui ont préféré résilier. Moi, je suis confus dans ma tête. Je ne peux pas résoudre mon contrat avant de signer un autre. Je ne me mets pas au chômage alors que je peux travailler. Parfois, c’est la mentalité. Parfois les joueurs ont leur explication que nous ne nous comprenons souvent pas. Parfois, ils ne nous ne disent pas la vérité. Pour le moment, je perds un latéral droit, Malo. Je perds un attaquant de pointe Prejuce. Ça me fait mal parce qu’avoir un bon contrat, ce n’est pas facile. A la fin, c’est aux joueurs de répondre. Je ne peux pas répondre à leur place. Pour le moment, ils ne sont pas en équipe nationale parce qu’ils n’ont pas de clubs. Je suis obligé de trouver des solutions. J’espère que cette décision ne sera pas mauvaise pour leur avenir ».

Koffi retenu même avec un pied

Koffi, gardien incontournable : « Koffi, c’est un talent. C’est l’un des meilleurs gardiens d’Afrique. C’est un joueur qui n’a pas su saisir la chance lorsqu’on lui a donné une opportunité (à Lille, la saison dernière). Peut-être qu’il n’est pas prêt. Il a joué un match dès la 3e journée. Il a raté sa saison et toute l’équipe a fait une saison catastrophe. Koffi est arrivé au moment où ça n’allait pas même il a perdu en confiance en club. Pourtant, on a joué des matchs contre le Kossovo, la Guinée Bissau, le Cameroun, il a fait de bons matchs. Il était en confiance. Mais en club, il n’a pas eu cette même confiance. La deuxième chance qu’il a eue, il a mal joué. Ce n’est pas parce que Koffi n’est pas titulaire qu’il ne peut pas jouer. C’est vrai, c’est les matchs qui donnent la confiance. Je préfère Koffi avec une jambe que certains gardiens avec deux jambes. On n’a pas mieux. Koffi sera là, tant qu’il aura les capacités physiques. Je suis fatigué de parler des gardiens. On n’a pas mieux ».

Boukari OUÉDRAOGO 

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page