Marche du CFOP : Elle « ne vise pas la déstabilisation du pays »

1480 0

La convocation du Conseil supérieur de la défense par le président du Faso, Roch Kaboré, semble n’avoir pas satisfait l’Opposition politique. « Tout le monde s’attendait à ce que le Chef suprême des armées annonce des mesures fortes », indique l’Opposition le mardi 11 septembre 2018 avant de regretter d’avoir entendu « la même chanson », id est, « des mesures seront prises ». Selon elle, « en cette période de guerre », le Président du Faso devrait convoquer « très souvent » le Conseil supérieur de la défense.

Pour sa traditionnelle point de presse, le Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) a été  représenté le mardi 11 septembre 2018 par Mamadou Kabré du Prit-Lannaya et Adama Séré du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso (RDBF). Au nom du CFOP, Adama Séré a appelé le gouvernement à revoir sa « manière de communiquer autour des attaques terroristes » en ce qui concerne principalement les raisons des attaques.

Le gouvernement a accrédité la thèse de la déstabilisation politique du pays. Argument que condamne l’opposition. « C’est non seulement une manière de banaliser le fléau, mais aussi une façon de décourager nos braves forces de défense et de sécurité », commente Adama Séré. Mais l’opposition, pour ce qui la concerne ne définit pas de thèse. « C’est ceux qui sont au front qui doivent nous dire avec les douilles, avec les indices qu’ils ont pu avoir, d’où ça vient », explique Mamadou Kabré.

La marche-meeting du 29 septembre 2018 annoncée par l’Opposition pour dénoncer « la gestion chaotique » du pouvoir par le MPP a été également commentée. « Nous ne comprenons pas pourquoi le pouvoir en place et ses OSC s’affolent. S’ils sont convaincus que les populations aiment leur manière de gouverner, pourquoi s’agitent-ils ? » interroge Adama Séré. Et contrairement à une certaine opinion, l’Opposition politique rassure que sa « marche ne vise pas la déstabilisation du pays ».

Vidéo – L’Opposition politique répond à Me Sankara

Dans une interview à Burkina 24, Me Bénéwendé Sankara affirmait que « Ceux qui sont truffés dans l’Opposition sont des putschistes et des revanchards ». Par la voix de Mamadou Kabré, le CFOP a répondu.

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre