Procès putsch : « Le terrain débroussaillé » en attendant les généraux

1122 0

84 personnes sont inculpées dans le dossier du Coup d’Etat de septembre 2015. A la date du vendredi 23 novembre 2018, 9 accusés sont toujours en fuite, 73 sont passés à la barre pour leur déposition. Le lundi 26 novembre 2018 débute l’audition, selon l’annonce faite par le Président du Tribunal, du général Gilbert Diendéré, présumé cerveau du coup de force. En sus de celui-ci, le passage du général Djibril Bassolé est attendu. Le sergent Badoum Lamoussa qui avait déjà été auditionné sera rappelé.

Le vendredi 23 novembre 2018, Burkina 24 a tendu son micro à deux avocats, Me Olivier Yelkouni, avocat du général Gilbert Diendéré et Me Pierre Lassané Yanogo, des Parties civiles (Victimes). Ces derniers font le point de l’instruction des 73 prévenus et expriment leurs attentes pour la suite du procès, notamment la déposition à la barre du général Gilbert Diendéré. 

Me Yelkouni et Yanogo font le point du procès avant les auditions des deux généraux

Burkina 24

👉 Le général Gilbert Diendéré est poursuivi pour : Attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, trahison, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline, coups et blessures volontaires.

👉 Le général Djibril Bassolé est poursuivi pour : Meurtre, trahison, coups et blessures volontaires, complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre