Journée nationale de la qualité : l’ONEA fait visiter ses installations de Ziga aux participants

314 0

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) a fait visiter la centrale de traitement d’eau de Ziga. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la journée nationale de la qualité, tenue ce jeudi 29 novembre 2018. C’était l’occasion pour les responsables de l’ONEA de faire découvrir  les installations de Ziga II mais également d’expliquer le processus de traitement de l’eau au sein de leur centrale.

La journée nationale de la qualité est dédiée à la promotion des bonnes pratiques en matière d’offres qualitatives des services. Elle prime également les différentes entités qui se sont distinguées à travers des prestations de qualité ou de par la bonne qualité de leurs produits.

Dans le cadre de cette journée, l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) a entrepris une visite de Ziga, sa centrale de traitement d’eau pour la ville de Ouagadougou. L’eau du barrage est traitée puis reconditionnée pour être distribuée dans la capitale, en suivant des exigences bien précises.

Les visiteurs du jour ont pu voir les installations

« Au niveau du traitement de l’eau, il y a plusieurs étapes. La toute première étape est l’aération de l’eau, la deuxième est la coagulation floculation à travers des produits chimiques tels que le sulfate d’alumine pour faire coaguler tout ce qu’il y a comme suspension dans l’eau. La troisième étape est la filtration à travers un lit de sable pour retenir les particules qui ont échappé à la décantation au niveau de la deuxième étape. Après cette étape de filtration s’en suit celle de la désinfestation des germes. Passé toutes ces étapes, nous pourrons parler maintenant d’eau potable », a expliqué Eleonore Sanfo, chef du département de l’organisation et qualité de l’ONEA. 

Ouverte en mars 2017, la station de Ziga II a été conçue pour ravitailler la ville de Ouagadougou en eau potable jusqu’en 2030. Elle a captivé toute l’attention des visiteurs du jour. Les équipements et le travail effectué au sein de Ziga sont salués à leur.  juste valeur.

« Je pense que la station de Ziga doit être vue par toutes les sociétés d’eau de l’Afrique. Tout est extraordinaire ici à  Ziga, que ça soit la propreté, les équipements ou le travail qui est fait sur place. Au niveau de Ziga II, j’ai vu toute la technologie utilisée et cela mérite d’être salué. Il n’est pas très évident aujourd’hui de voir dans les stations d’eau en Afrique la production in situ du chlore comme ce qui est fait au niveau de Ziga. Utiliser des technologues laminaires au niveau des décanteurs pour économiser au maximum de l’énergie et de bien décanter l’eau est aussi une chose à féliciter. Du reste l’automatisation de la station permet une très bonne surveillance et une bonne gestion des équipements et des installations », a souligné Abdramane Dembélé, président de l’association malienne pour la qualité.

Le projet Ziga II approvisionne Ouagadougou et ses environs

Avec une capacité de stockage de plus de 200 millions de m3 sur une superficie de 72 Km2, le barrage de Ziga construit sur le fleuve Nakambé ravitaille la centrale de traitement en ressources premières et peut tenir deux saisons entières sans pluie.

La station de Ziga produit plus de 165.000 m3 d’eau par jour pour la ville de Ouagadougou et environnants. Elle s’inscrit dans le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Ouagadougou qui est lui-même pris dans le cadre global de la politique de l’eau du Burkina Faso dont la première priorité est l’alimentation en eau potable à usage domestique.

Basile SAMA (stagiaire)
Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre