Accès des petits exploitants agricoles aux crédits : Cap sur l’inclusion financière

Burkina : L’aurore en 2019 ?

1524 0

Bienvenue en 2019 ! 2018 n’a pas été des plus tendres pour les Burkinabè. Ils ont tant pleuré leurs frères et sœurs tombés sur le front, happés par l’invisible et lâche ennemi que leurs glandes lacrymales n’ont plus de quoi verser sur les multiples sépultures des militaires et civils « morts pour la patrie ».

L’éducation est entourée de points d’interrogation dans les régions où l’hydre sans visage abat sa faucheuse et met à l’épreuve son esprit rétrograde.

Pendant ce temps, les poches des  « Hommes intègres » pèsent le poids de la « galère », la morose économie  ayant renforcé leur faiblesse d’achat. Il y a des sourires. Mais leur bruit est esquinté par le grincheux grincement des dents qui se frottent de mécontentement et les soupirs de tristesse.

C’est sûr. Les dirigeants n’ont d’autre choix que de se montrer rassurants. Mais depuis trois ans, les promesses d’actes sont faiblement suivies d’actions sur le terrain. L’état d’urgence a été décrété. Pourvu que la privation de libertés des Burkinabè en vaille la peine. Car, des libertés, les bandits armés en ont un peu trop prises depuis ces trois fois 365 jours avec la vie, le moral et la patience des populations. Il est temps que l’aurore de l’espoir perce la muraille de brume grisâtre qui s’est abattue sur le ciel des habitants du pays de Thomas Sankara.

Cela afin que les  vœux de « heureuse année 2019 » qui seront formulés par les plus de 18 millions de lèvres burkinabè soient suivis d’effet. Heureuse année 2019 !

La Rédaction

Avatar

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre