Sénégal vs Burkina (CAN U20) : « Demain, il faut jouer à fond », selon Sérafin Dargani

292 0

Eliminés dès les phases de poules de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 après seulement deux matchs, les Etalons juniors affrontent le Sénégal, première équipe qualifiée en demi-finale, ce 9 février 2019 à Maradi. L’objectif fixé par le sélectionneur de cette équipe est de terminer la compétition en marquant au moins des buts à défaut de la victoire.

« On est, quand même, un peu plombé par la déception de ne pas pouvoir rester pour continuer la compétition mais aussi avec un peu d’attention parce que le match de demain, il faut le jouer à fond pour que ça ne ressemble pas à de la mascarade », a déjà d’emblée prévenu Sérafin Dargani en conférence de presse d’avant-mach Burkina vs Sénégal. Situant ainsi l’esprit du groupe à la veille de la rencontre, le technicien burkinabè veut quand même terminer la compétition la tête haute. « On est un peu triste.  Mais on sait qu’on a un autre devoir, un autre boulot à faire demain pour que tout soit propre », a-t-il ajouté.

Marquer des buts

Conscient que l’équipe burkinabè s’est surtout illustrée par une inefficacité offensive, il veut au moins que son équipe puisse marquer des buts. « L’idéal c’est de faire une victoire. Pour moi, c’est marquer au moins des buts. Ce sera un grand regret avec les attaquants qu’on a et qu’il n’y a pas un qui puisse remuer le filet. Ce n’est pas bien pour le football. Ce n’est pas bien pour les attaquants. Si à la fin; on peut engranger les trois points, ce sera bon pour le moral », estime Dargani.

Les deux adversaires se connaissent déjà puisque le Sénégal avait battu le Burkina Faso lors de la Coupe de l’Union des fédérations ouest-africaines (UFOA) B à Lomé au Togo. « On a déjà rencontré le Sénégal, on l’a aussi vu jouer ici. C’est une grosse équipe. La différence entre le Sénégal et le Burkina c’est qu’il y a trois grands leaders dans l’équipe du Sénégal qui, à un certain moment quand ils décident de changer le cours du jeu, ça change totalement. Quand ils décident de mettre leur empreinte sur le jeu, on voit que ça accélère. C’est quelque chose de costaud », a prévenu Serafin Dargani.

A la différence, il trouve que son équipe est plutôt homogène par rapport à son adversaire. Serafin Dargani compte faire tourner son groupe. Toutefois, seulement deux joueurs n’ont pas encore disputé de match. Il espère leur donner une chance ce samedi.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre