Education : Un concours pour récompenser les meilleures cantines scolaires

Education : Un concours pour récompenser les meilleures cantines scolaires

11 0

Le Ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN), le Pr Stanislas Ouaro, a annoncé la tenue de la première édition du jeu concours dénommé «  Prix de la commune ayant la meilleure restauration en cantines des écoles primaires publiques du Burkina Faso ». La cérémonie de remise de prix aura lieu le 5 mars 2019 au SIAO.

Un jeu concours pour récompenser les meilleures communes en matière de cantines des écoles primaires publiques a vu le jour au Burkina Faso. C’est une initiative  du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN), et la coopération japonaise. Les cantines scolaires, tout en étant un filet de protection sociale pour les enfants, ont pour objectif principal de contribuer à l’accroissement de la scolarisation et du maintien des élèves à l’école, le ministère en charge de l’éducation a vu en cela une opportunité de booster, stimuler les collectivités locales à mieux s’investir pour un meilleur rendement scolaire à travers la promotion des denrées locales.

Pour ce concours, le Pr Ouaro a indiqué que ce sont 20 communes qui ont été éligibles sur les 316. Parmi les 20 communes, 15 recevront des attestations de participation et les 5 meilleures recevront des prix en nature et en espèces. La sélection des 20 communes s’est basée sur plusieurs critères tels, la qualité des vivres donnés aux élèves, la livraison à temps des denrées. La livraison des bordereaux, le paiement des fournisseurs  à temps, etc.

« On pense que d’ici 2040-2050, il n’y aura plus assez de viande pour nourrir la population mondiale ».

Le Pr Stanislas Ouaro a confié que lors de la visite du président du Faso au Japon, une entreprise nourrit  l’idée d’installer une usine de transformation de soja en faveur des cantines scolaires, parce qu’ « on pense que d’ici 2040-2050, il n’y aura plus assez de viande pour nourrir la population mondiale. Le soja a l’avantage d’avoir les mêmes caractéristiques en termes de protéines que la viande. Les discussions ont commencé (…) ».

Le ministre en charge de l’éducation a fait savoir qu’à l’occasion de cette cérémonie de remise de prix, placée sous la présidence de l’épouse du Chef de l’Etat, Sika Kaboré,  une collecte de fonds sera organisée.

Irmine KINDA

Burkina24

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre