Pluviométrie au Burkina : Les prévisions de l’ANAM

L’Agence nationale de la météorologie (ANAM) a fait état de ses prévisions sur la pluviométrie au Burkina Faso.

La suite après cette publicité

Ce vendredi 5 juillet 2019, l’ANAM a présenté les mises à jour des résultats de la prévision saisonnière 2019.

Selon le directeur général (DG) de l’ANAM, Ernest Ouédraogo, les situations observées et prévues au niveau des océans et de l’atmosphère affectent la pluviométrie saisonnière et les paramètres agro-climatiques de la saison agricole dans les pays du Sahel.

« Disons que dans le mois de mai, on prévoit une situation normale à tendance excédentaire. Avec les changements au niveau des indicateurs des bassins océaniques, la mise à jour dit que nous aurons une situation normale à tendance déficitaire sur la majeure partie du pays », a-t-il fait savoir.

Cependant, les parties Ouest et Sud-Ouest devraient s’attendre à une situation déficitaire à normale pour les mêmes périodes. Cette prévision est mise à jour avec les conditions initiales de juin.

Une situation normale à tendance déficitaire sur la majeure partie du pays

A écouter Ernest Ouédraogo, « les pluies sont importantes mais c’est la répartition surtout qui est importante et une bonne répartition des saisons donne de bonnes récoltes ».

Grégoire Baki, expert à l’ANAM, face aux risques de sécheresse, d’inondations et de maladies, recommande de privilégier les espèces et variétés résistantes au déficit hydrique, promouvoir l’irrigation d’appoint tout en assurant une gestion rationnelle de la ressource en eau, mettre en place des stocks de moustiquaires, d’antipaludéens, des produits de traitement de l’eau, renforcer la vigilance contre les phytopathologies et les ravageurs des cultures, c’est-à-dire les chenilles légionnaires et autres insectes nuisibles.

Il faut noter que sur l’ensemble du territoire, il est prévu une fin normale avec une tendance précoce de la saison agricole 2019. Les dates climatologiques de fin de saison normale sur le pays, correspondent à la période de 10 au 20 septembre pour la partie sahélienne, de 21 au 10 octobre pour la partie soudano-sahélienne et de 11 au 20 octobre pour celle soudanienne.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page