Union Africaine : L’ambassadrice Chihombori-Quao « remerciée » après des critiques virulentes contre la France.

Depuis plusieurs semaines, circule sur les réseaux sociaux, ce qui convient d’être appelé un véritable réquisitoire contre la France mené par Arikana Chihombori-Quao, l’ambassadrice de l’Union Africaine aux Etats-Unis. L’annonce de sa révocation de ses fonctions, quelques jours plus tard, a mis sous le feu des critiques, l’organisation panafricaine qui a du mal à convaincre.

La suite après cette publicité

C’est dans un courrier datant du 07 Octobre 2019 que le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat a notifié à la diplomate Chihombori-Quao, l’ambassadrice de son organisation aux Etats-Unis, la fin de ses fonctions « conformément aux règles de la Commission. »

La désormais ex-ambassadrice de l’UA aux États-Unis est connue pour ses prises de positions publiques sur l’hégémonie principalement française sur ses anciennes colonies d’Afrique obstruant leur évolution vers le développement et le bien-être de leurs populations.

A en croire Ebba Kalondo, le porte-parole du bureau du président de l’UA, la diplomate d’origine ghanéenne était arrivée au terme de sa nomination politique après trois années passées à ce poste et a insisté sur la fausseté des informations tendant à faire croire qu’elle avait été punie pour ses opinions.

« C’est une pratique diplomatique normale pour les personnes nommées à des postes politiques partout dans le monde… Dire que la cessation des fonctions de l’ambassadeur Chihombori est due à des déclarations qu’elle a faites ou à des opinions qu’elle a pu avoir pendant ses trois années de mandat est manifestement faux », a déclaré Ebba Kalondo dans ce communiqué.

Le Congrès de la diaspora africaine, quant à elle, maintient sa conviction qui est que la diplomate Chihombori-Quao a été virée du fait de « l’influence et des pressions exercées sur les dirigeants et les peuples africains par les anciennes puissances coloniales d’Europe « , et au travers d’une pétition en ligne demande sa réintégration.

D’origine ghanéenne, Chihombori-Quao, médecin américaine, a pris ses fonctions en 2017. Avant sa nomination comme ambassadrice de l’Union africaine aux États-Unis, elle avait exercé diverses fonctions au sein de l’organisation.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : BBC Afrique

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page