CPI : Fatou Bensouda visée par des sanctions américaines

Pour avoir mené des enquêtes sur les Etats-Unis en ce qui concerne des présumés crimes de guerre commis en Afghanistan, la procureure générale de la CPI (Cour Pénale Internationale), Fatou Bensouda, se voit en passe d’être sanctionnée.

La suite après cette publicité

La CPI enquête actuellement sur le pays de l’oncle Sam pour savoir si ses forces armées ont commis des crimes de guerre en Afghanistan. La procureure s’attire ainsi les foudres des Etats-Unis qui gèlent ses avoirs ainsi que ceux de Phakiso Mochochoko, chef de la division de la compétence de la complémentarité et de la coopération à la CPI.

Le Président américain, Donald Trump, avait publié en juin 2020 un décret qui permettait aux Etats-Unis de bloquer les avoirs des employés de la CPI et de les empêcher de rentrer dans le pays. Mike Pompeo, secrétaire d’Etat américain aux affaires étrangères, a soutenu que c’est normal que les deux fonctionnaires de la CPI soient sanctionnés suivant ce décret.

Il a traité la CPI d’être « une institution brisée et corrompue » et a menacé de sanctionner les personnes qui les soutiennent matériellement. Les Etats-Unis font partie de la douzaine de pays non-signataires du Traité de Rome, qui a donné naissance à la CPI.

La CPI, quant à elle, a affirmé que ces actes constituent des faits graves à son encontre. Elle a tenu à afficher sa détermination à appuyer fermement son personnel et lutter contre les crimes de guerres commis dans le monde.

Zalissa SAWADAGO et Natasha Flora KARAMBIRI (Stagiaires)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page