Journée Internationale de la protection des données : La CIL interpelle les jeunes Burkinabè

La célébration de la journée internationale de la protection des données (Data Privacy Day) a eu lieu ce jeudi 28 janvier 2021. A cette occasion, la Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) a organisé du 25 au 29 Janvier 2021, des journées portes ouvertes et une campagne d’éducation au numérique pour les scolaires et étudiants de la ville de Ouagadougou.

La suite après cette publicité

La Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL) a marqué sa participation à la journée internationale de la protection des données (Data Privacy Day), à travers une journée portes ouvertes et une campagne d’éducation. Ces actions ont été initiées au profit des scolaires et étudiants de la ville de Ouagadougou. Elles dureront du 25 au 29 janvier 2021.

Compte tenu des inconvénients liés aux techniques de l’information et de la communication (TIC), Marguerite Ouédraogo, présidente du CIL, a indiqué que cette organisation a pour but de sensibiliser les populations, particulièrement la frange jeune, sur l’importance de la protection des données personnelles, le respect de la vie privée et des libertés et droits fondamentaux à l’ère du « tout numérique ».

Elle a témoigné que des informations, voire des images portant atteinte à l’identité de personnes physiques, sont souvent diffusées via les réseaux sociaux et autres messageries instantanées, sans égard pour les personnes concernées.

Là-dessus, soulignons que toute atteinte aux droits des personnes consignés dans la loi portant protection des données à caractère personnel est susceptible de sanctions administratives, civiles et/ou pénales.

Adopter des règles de cyber-prudence

Marguerite Ouédraogo a tenu à attirer l’attention des personnes physiques et morales, responsables de traitements de données du secteur public ou du privé, sur la responsabilité qui leur incombe dans la mise en œuvre des traitements de données personnelles de leurs clients ou usagers, ainsi que les obligations qu’ils ont de garantir l’intégrité, la confidentialité et la sécurité des données collectées.

Elle a invité les structures publiques et privées à se conformer à la loi N°010-2004/AN du 20 avril 2004 portant protection des données à caractère personnel au Burkina Faso.

La CIL a rassuré la population sur son engagement permanent à assumer pleinement sa mission. En plus, elle invite les citoyens à adopter des règles de cyber-prudence en matière de communication et de partage de leurs informations sur la toile.

Josué TIENDREBEOGO

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page