1ère édition du Festival Mouï Kolgo : « Un coup d’essai, un coup de maitre », selon Jean-Pierre Tapsoba

La 1ère édition du Festival Mouï Kolgo (FEMOK) a refermé ses portes le dimanche 14 février 2021. Pendant quatre jours, les festivaliers ont vibré au rythme des prestations artistiques autour des plats de riz au soumbala appelés Mouï Kolgo en langue Mooré. L’édition de 2021 était placée sous le thème : « jeunesse et consommation locale ».

La suite après cette publicité

L’espace Morène sis au quartier « Patte d’Oie » de la ville de Ouagadougou a accueilli la toute première édition du Festival Mouï Kolgo (FEMOK). Du 11 au 14 février 2021, les Burkinabè ont gouté aux savoir-faire locaux en matière de cuisine. Déjà présent le deuxième jour du festival, le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré, a effectué le déplacement pour la clôture de l’activité.

Le ministre a appelé les promoteurs à continuer dans cette dynamique. 

« On est content d’avoir pu organiser le festival»

Selon les propos du ministre, la tenue du festival cadre avec la vision de son ministère en matière de promotion des produits locaux. A travers ce festival qui met en exergue le riz local et le soumbala, le patron du département en charge du commerce est revenu sur la nécessité de consommer les produits locaux. « Le gouvernement va  continuer à soutenir le secteur privé à travers mon département pour la promotion des produits locaux », a laissé entendre Harouna Kaboré.

Pour lui, plus qu’un « sentiment de devoir », accompagner de telles initiatives est « un honneur et un plaisir » pour lui. Du côté des organisateurs, la satisfaction se lit sur les visages. « On est content d’avoir pu organiser le festival. Ensuite, la mobilisation et l’effet produit sont satisfaisants aussi. On peut dire que pour un coup d’essai, c’est un coup de maitre qu’on a fait », a indiqué Jean-Pierre Tapsoba.

Remise de primes aux meilleurs restaurants

 A la cérémonie de clôture, le ministre a appelé les promoteurs à continuer dans cette dynamique. La cérémonie a été le lieu aussi de voir les meilleurs restaurants recevoir des primes à l’occasion d’un concours d’art culinaire organisé durant les quatre jours du festival.

Des attestations de reconnaissance ont été également remises aux partenaires qui ont soutenu l’idée du FEMOK. Il faut noter que cette cérémonie de clôture a connu la participation des autorités militaires, politiques et du SG du gouvernement, Stéphane Sanou.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page