Second compact du MCC au Burkina : 500 millions de dollars US destinés à l’électricité

Le Burkina Faso bénéficie d’un second compact intervenant sur l’accès à l’électricité. Il inclut le coût élevé, la mauvaise qualité et le faible accès à l’électricité pour un montant global de 500 millions de dollars US. L’information a été portée à la presse ce jeudi 25 février 2021 par le coordonnateur de l’unité de formulation du compact, Tambi Samuel Kaboré.

La suite après cette publicité

Suite à l’exécution réussie du 1er compact, le Burkina Faso a été sélectionné en décembre 2016, par le Millenium Challenge Corporation (MCC) pour le développement d’un second compact.

Ce second compact a été financé d’un montant de 500 millions de dollars US pour « renforcer la gouvernance, la viabilité financière et la performance du domaine de l’électricité au Burkina Faso »

Cette sélection a conduit à la formation d’une unité de coordination mise en place le 19 avril 2017 pour conduire le processus de formulation de ce second compact conformément aux priorités du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) et aux procédures du MCC.

Ce qui a conduit à la formulation de 3 projets.

« Le 1er projet intitulé « projet de renforcement de l’efficacité du domaine de l’électricité avait pour objectif d’opérer les réformes nécessaires et renforcer les capacités des acteurs du domaine de l’électricité.

 Le 2ème, est un projet d’accroissement de l’offre d’électricité moins coûteuse, dans le but d’augmenter la production de l’électricité à travers l’énergie solaire conformément à la vision du gouvernement d’accroitre la part des énergies renouvelables dans le mix-énergétique.

Et le troisième projet nommé projet réseaux et accès à l’électricité consiste à renforcer le réseau de transport et de distribution de l’électricité et améliorer l’accès des ménages et des entreprises à l’électricité » explique Tambi Samuel Kaboré.

Le MCA est chargé de la mise œuvre du compact et de la conduite des études détaillées préparatoires aux travaux d’infrastructures. Un aide-mémoire définit les principaux engagements qui vont être respectés avant et pendant la mise en œuvre du compact.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page