Éducation au Burkina Faso : Un outil d’information en phase de validation

En soutien au plan de riposte contre le Covid-19 mis en place par le ministère en charge de l’éducation nationale pour permettre la reprise des cours et la continuité des activités éducatives, le projet d’appui aux réformes institutionnelles et techniques pour l’équité (PARITÉ) organise ce mardi 11 mai 2021, un atelier de validation du dispositif de surveillance communautaire et de remontée d’informations sanitaires et sécuritaire. 

La suite après cette publicité

L’avènement de la pandémie de Covid-19 au Burkina Faso avait conduit le gouvernement à prendre un nombre certain de décisions afin de contrer la propagation du virus.

Le secteur éducatif n’avait pas été épargné par ces mesures qui avaient conduit à la fermeture des établissements scolaires. Il fallait trouver des solutions à cette situation pour permettre aux élèves de retrouver le chemin de l’école. C’est dans cette optique que le ministère en charge de l’éducation nationale a élaboré un plan de riposte pour faciliter la reprise des cours et la continuité des activités éducatives.

La mise en œuvre de ce plan a permis de penser à la conception d’un outil de remontée des informations sanitaires et même sécuritaires au niveau des écoles en temps réel. La rencontre de ce jour servira de cadre de validation de cet outil qui sera expérimenté dans deux circonscriptions de l’éducation de base dans de la région du Centre-Nord.

Au milieu, Daniel Kaboré, chargé de mission au ministère de l’éducation

Une étape importante

L’outil sera mis à l’épreuve pendant douze jours afin de tester sa performance. L’expérimentation de cette application qui est installée dans les smartphones sera faite par les administrateurs de l’outil au niveau communautaire. Puis, ils remonteront les informations dans un serveur conçu à cet effet.

La directrice terrain du projet d’appui aux réformes institutionnelles et techniques pour l’équité (PARITÉ), Clémence Sanou a mentionné que cette rencontre est une étape importante dans le processus entamé par sa structure avec le ministère en charge de l’éducation nationale dans le cadre de l’appui  au plan de riposte contre le Covid-19 élaboré par le ministère.

Clémence Sanou, directrice terrain de PARITÉ

« Le système qui a été développé vise à permettre au niveau le plus déconcentré de pouvoir acheminer les données au niveau central pour reconnaître la situation au niveau sanitaire. C’est un outil qui va servir aussi pour des questions sécuritaires pour remonter l’information plus rapidement », a-t-elle renseigné tout en précisant que le système est facile d’utilisation. Le projet s’étendra sur tout le pays si cette phase d’expérimentation marche bien.

Daniel Kaboré, chargé de mission au ministère en charge de l’éducation nationale, a souligné que ce dispositif vient renforcer celui déjà existant, mis en place pour suivre la mise en œuvre du plan de riposte du ministère.

Le dispositif permettra de rendre compte

« C’est en cela que j’apprécie la grandeur et la pertinence de cette vision qui permettra de faire la collecte des informations en temps réel et de les disposer aux autorités pour une prise de décisions diligentes », a-t-il soutenu.

Il a indiqué que cette technologie va également améliorer la réceptivité et le plan de riposte élaboré par le ministère en allégeant la lourdeur de la collecte classique des données tout en facilitant l’expression des « besoins des communautés et le partage d’informations entre le niveau déconcentré et le niveau central« .

Il a expliqué que ce dispositif permettra de rendre compte des actions de résilience développées par les acteurs communautaires pour faire face aux problèmes sanitaires ou sécuritaires qui surviennent dans les structures éducatives de leurs localités respectives.

Rappelons que ce projet est financé par le gouvernement canadien à hauteur de 8,5 millions de dollars canadiens pour une durée de cinq ans.

Willy SAGBE

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page