Recherche et innovation : Plus d’un milliard de francs CFA pour 43 porteurs de projets

Le Fonds National de Recherche et de l’Innovation pour le Développement (FONRID) a remis des chèques d’une valeur totale de 1 623 000 000 francs CFA à des porteurs de projets. La cérémonie officielle de la remise est intervenue ce mardi 18 mai 2021 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Ce sont au total 43 porteurs de projets qui ont bénéficié du financement du FONRID. Les lauréats sont composés des chercheurs et des innovateurs qui interviennent dans les domaines des maladies infectieuses et covid-19, l’environnement et les ressources naturelles et enfin l’innovation agricole et technologique.

Pour le domaine de la santé, 14 projets ont été retenus avec un financement total à hauteur de 839 580 342 francs CFA. Quant au domaine de l’environnement et des ressources naturelles, ce sont 24 projets qui ont retenu l’attention du jury et ont reçu la somme de 695 933 709 francs CFA pour leurs réalisations.

 En ce qui concerne l’innovation, c’est seulement 5 projets qui ont été retenus et 97 760 000 francs CFA ont été alloués à ces projets. Selon le directeur du FONRID Hamidou Tamboura, l’État a mobilisé plus de 1 milliard de Francs CFA et les 97 760 000 francs reviennent au Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI).

La présente initiative est particulière selon Hamidou Tamboura car « elle répond à trois appels à projets ». « Le premier s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, le deuxième concerne l’appel à projets du FONRID et le dernier provient de l’Initiative des Organismes Subventionnaires de la Recherche Scientifique (IOSRS) », a-t-il déclaré.

Zénabou Douamba, de l’Institut de Recherche en Sciences Appliquées et Technologies (IRSAT) a reçu son chèque dans le cadre de l’appel du FONRID et son projet portait sur le traitement du sésame. Elle a reçu 29 500 000 francs CFA. Pour elle, les fonds seront utilisés à bon escient car le budget est logé au sein des structures et ce n’est qu’avec l’appui des financiers que ces fonds seront utilisés.

Pour le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, le Pr Alkassoum Maïga, « il y a d’autres priorités mais on a fait le choix d’orienter ce fonds en direction des acteurs de la recherche scientifique afin qu’ils puissent trouver des solutions à un certains nombre de préoccupations de notre peuple ».

Il a par ailleurs encouragé  les lauréats à « faire preuve de conscience professionnelle » dans l’utilisation de ces fonds afin que les résultats soient à la hauteur de l’investissement. Le FONRID pour sa part s’engage à faciliter la mise en œuvre des projets ainsi qu’un suivi-évaluation dans le respect des dispositifs règlementaires.

Sanata Gansagné (Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page