Elaboration du nouveau référentiel de développement national : Le SPONG se prépare

Le SPONG (Secrétariat permanent des ONG) a tenu une rencontre d’échange avec ses différents membres afin de mieux préparer les assises sur l’adoption du référentiel national de développement (RND). Le déjeuner de travail a eu lieu ce 24 mai 2021 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Le Secrétariat Permanent des ONG au Burkina a organisé une rencontre pour discuter et préparer les assises nationales sur le référentiel national de développement prévues les 25 et 26 mai 2021 à Ouagadougou. La rencontre d’échange et de partage de ce 24 mai vise à préparer les membres du SPONG sur leur participation effective à ces assises sur le référentiel national de développement (RND).

Au cours de ces assises, le gouvernement compte adopter et présenter le projet national de développement qui orientera les projets de développement pour les cinq années à venir. « Cette rencontre préparatoire permettra au plateformes nationales des ONG de mieux regarder ce document, préparer les modes de contribution afin de participer de manière efficace à ces assises nationales sur le référentiel national de développement », a laissé entendre Sylvestre Tiemtoré, coordonnateur du SPONG.

Dans le nouveau Référenciel National de développement, le gouvernement a adopté de nouvelles mesures et des innovations majeures ont été effectuées, notamment dans la prise en compte de la consolidation de la paix, la sécurité et l’éducation. Des solutions sont également proposées dans ce référentiel.

Selon Souleymane Doussa, membre du secrétariat Permanent du plan de développement économique et social (PNDES) et membre de l’équipe de rédaction du prochain référentiel de développement économique et social, « ce nouveau référentiel vient en remplacement au PNDES et les grandes lignes s’appuient sur les leçons apprises de la mise en œuvre du PNDES ».

« Dans le référentiel écoulé, la mention sécuritaire était perçue comme un risque majeur dont il fallait mitiger ou atténuer et dans le prochain RND, ’est tout un axe qui permet de prendre en compte ce qu’on appelle le lexus paix, humanitaire, sécurité, développement », a lancé Souleymane Doussa. Il a également confié que d’autres innovations existent et seront détaillées en temps opportun.

Deborah DARGA et Sanata GANSAGNE (stagiaires)

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page