Lutte contre la divagation des animaux à Ouaga : La Police municipale saisit 400 bêtes

La police municipale a effectué ce 26 mai 2021 une opération de saisie d’animaux dans les arrondissements 3, 8 et 9 de la ville de Ouagadougou. Cette opération est menée suite à l’application de la délibération 2018 page 165 de la commune de Ouagadougou relative à la répression de la divagation des animaux dans la capitale burkinabè.

La suite après cette publicité

La police municipale a refait une irruption dans la ville de Ouagadougou quelques jours après l’opération du 11 mai 2021. Cette nouvelle opération qui a débuté ce 26 mai 2021 rentre dans le cadre de la lutte contre la divagation des animaux. Elle s’étendra sur toute la ville durant les jours à venir et durera quatre jours, soit trois arrondissements par jour.

« La divagation des animaux occasionne beaucoup d’actes d’insalubrité et aussi la détérioration de l’environnement. Il y a des excréments un peu partout dans la ville de Ouagadougou. Les gens nous interpellent par rapport aux dégâts que causent les animaux », a expliqué l’inspecteur de Police, Alidou Kindo, directeur de la salubrité et de la sécurité urbaine.

« Mes animaux étaient devant ma porte et ils sont venus les embarquer »

Pour cette première journée, la saisie est estimée à 400 têtes de bétail. Chaque propriétaire pour rentrer en possession de ses animaux doit verser une amende de 30.000 FCFA par tête et des droits de fourrière qui s’élèvent à 5000 FCFA par jour dans un délai de 72 heures, au risque de voir ses animaux vendus aux enchères.

Selon les initiateurs de cette opération, la participation de la presse dans la sensibilisation permettra aux populations de respecter la loi et également de connaitre les dangers liés à la divagation des animaux. « Nous vous avons impliqués pour conscientiser la population. Parce que chaque jour que Dieu fait, la police municipale est sur le terrain pour lutter contre la divagation des animaux. Mais rien ne change », a déclaré l’inspecteur de Police, Alidou Kindo.

Cependant, certaines personnes ont manifesté leur mécontentement face à cette opération de la Police municipale. « Mes animaux étaient devant ma porte et ils sont venus les embarquer. La Police devait nous prévenir bien avant », a déploré Salif Rouambé, propriétaire de bétail.

Debora DARGA (stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page