Burkina Faso : Le maire Béouindé demande aux habitants des zones inondables  de quitter les lieux

Le conseil  municipal de la commune de Ouagadougou a tenu sa deuxième session ordinaire ce  mardi 1er juin 2021 à Ouagadougou. La question de la gestion de la ville dans les différents arrondissements a été le point de la session.

La suite après cette publicité

Faire  le point du fonctionnement de la commune, c’est ce qui a amené le maire de la commune de Ouagadougou Armand Béouindé à tenir cette rencontre avec les conseillers des différents arrondissements. 

De cette rencontre, six points ont été passés en revue. Ces six points concernent notamment l’examen et l’adoption du procès-verbal de la première session ordinaire du conseil municipal  du 30 mai 2021, la communication sur le projet d’appui à la croissance urbaine et à la gouvernance métropolitaine du grand Ouaga (PAGO),  l’examen et l’adoption  des comptes administratifs et gestion des budgets 2020: budgets annexes et budget de la commune de Ouagadougou (CO), examen et adoption du compte de gestion, gestion 2020, de la commune de Ouagadougou, l’examen  et adoption des budgets supplémentaires, gestion 2021 : budget annexes et budget de la commune de Ouagadougou, et  informations diverses.

Le budget supplémentaire gestion 2021 est arrêté en recettes et en dépenses est estimé 16 294 801 194 F CFa,  selon le maire Armand Béouindé

A l’issue de  cette rencontre, il est ressorti que le budget supplémentaire gestion 2021 est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de seize milliards deux cent quatre-vingt-quatorze millions huit cent un mille cent quatre-vingt-quatorze (16 294 801 194) francs CFA, en fonction des ajouts et des retraits que les différents arrondissements ont eu à faire en fonction de l’habitat.

Quant au compte administratif, gestion 2020 qui accompagne le budget supplémentaire, il a généré un excédent global de quinze milliards neuf cent trente-quatre millions cinq cent soixante six mille trois cent quatre-vingts (15 934 566 380) francs CFA.

 Le  maire de la commune de Ouagadougou a affirmé que  la session a été consacrée à l’adoption du budget supplémentaire qui va permettre  d’engager des dépenses et recettes nouvelles pour le reste de l’année. « En cette période de l’année, le conseil municipal se réunit pour  ajuster son budget que nous  appelons dans notre jargon  ‘le budget supplémentaire’. Il fallait rendre compte  du fonctionnement de la commune jusqu’au mois d’avril et voir dans les différents arrondissements quels sont les ajustements des dépenses et des recettes que les uns et les autres veulent faire et que nous  allons arbitrer », a-t-il lancé.

«L’Etat n’apportera pas de l’assistance à quelqu’un qui est dans une zone interdite à l’installation »

En plus de l’adoption de ce budget, un projet  d’envergure du Grand Ouaga a été présenté pour permettre l’aménagement des voiries et les projets de développement du grand Ouaga. « C’est un projet qui a reçu un financement de l’Union Européenne qui va nous permettre d’asseoir la structure du Grand Ouaga et développer des activités économiques en faveur des couches vulnérables », a-t-il ajouté.

Sur la question des divers, notamment celle des voiries, le maire a indiqué qu’au niveau du conseil municipal,  ils ont axé leur programme sur la mobilité urbaine. « Ce que nous avons fait, c’est bien mais, il reste beaucoup à faire. Je comprends bien que les conseillers qui veulent que  chacun dans son arrondissement  voit structurer des voies mais,  on les a tranquillisés », a-t-il déclaré en ajoutant  qu’il faut de la patience pour qu’au bout de trois à quatre ans, ces voiries soient faites avec 300 km d’assainissement.

Il a appelé tous les Ouagalais au  civisme et à la conscience citoyenne. Le maire Armand Béouindé a par ailleurs demandé aux habitants des zones inondables  de quitter les lieux «  parce que l’Etat n’apportera pas de l’assistance à quelqu’un qui est dans une zone interdite à l’installation ».

Pour les riverains des  différents voies bitumées, le maire suggéré de  dégager les  canaux d’écoulement d’eau  car   la construction  des kiosques  dessus, et le jet des ordures  conduiront l’eau  dans leurs concessions. Ce qui leur causera des désagréments. 

Joël THIOMBIANO (stagiaire)                       

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page