Mariage militaire : Plus de « sévices lors des mariages du personnel »

Le Chef d’Etat -Major Général de l’Armée, le général Moise Minoungou a, dans une note datant du 31 mai 2021, interdit toutes les pratiques assimilables à des sévices lors des mariage du personnel des Forces Armées Nationales.

La suite après cette publicité

Autrefois au cœur du mariage des Forces Armées Nationales, les pratiques assimilables à des sévices lors de ces mariages  sont désormais interdites. Cette interdiction a été faite par le général Moise Minoungou, Chef d’Etat-Major Général de l’Armée.

Selon lui, ces traitements « humiliants » sont contraires à l’ « éthique militaire », fondée sur le respect mutuel, de la courtoisie, la fraternité, la cohésion et la solidarité. « Ils constituent une atteinte à la dignité des victimes et perturbent la convivialité », lit-on dans le communiqué.

La nocivité de ces pratiques qui avaient été l’objet d’une interpellation en 2015 perdure toujours dans les rangs des Forces Armées Nationales. C’est pourquoi le général Moise Minoungou a annoncé dans le communiqué que « toute pratique qui entache les mariages militaires est interdite », dès la parution de la note.

Il a ainsi invité les différents bureaux de garnison à effectuer les contrôles pour faire cesser tout excès constaté. Par ailleurs, il  a invité les différents chefs des Forces Armées Nationales à veiller à l’application des dispositions de la note.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page