Burkina Faso : Bientôt la 4e édition de la médaille Thomas Sankara de l’invention et de l’innovation

L’association la passerelle-Die Brücke  a présenté le déroulement de la 4e  édition  de la médaille Thomas Sankara de l’invention et  de l’innovation  le mardi 29 juin 2021, à Ouagadougou. Cette initiative  a pour objectif de faire connaitre les inventeurs, de leur donner de la valeur et de les encourager.

La suite après cette publicité

Etendre l’idéologie  du père de la révolution burkinabè en récompensant les petites gens sans distinction (analphabètes, instruits, diplômés, chômeurs…) dont les actes s’inscrivent dans la philosophie du père de la révolution est l’ambition de la 4e édition  de la médaille Thomas Sankara de l’invention et  de l’innovation organisée par l’association des Burkinabè et des Allemands qui vivent en Allemagne « la passerelle-Die Brücke ».

Les inscriptions à ce concours  sont ainsi lancées et prendront fin  le 1er août 2021. Quant à la cérémonie de récompense, elle est prévue pour le 4 août 2021. Sont sélectionnés  les lauréats qui postent leurs vidéos d’invention sur les réseaux sociaux dans le sens  de faire avancer le pays et ceux qui les contactent directement.

Créée en 2015, cette année, l’édition la médaille Thomas Sankara connaitra  des innovations majeures  à savoir le renforcement de la coopération entre le comité international Thomas Sankara et la passerelle-Die Brücke pour des activités à distance, des remises de trophées et de médailles en argent, or et bronze pour les différents lauréats, des cartes des héros africains.

Les trophées dédiés au gagnants de la 4e édition Thomas Sankara de l’invention et  de l’innovation

Il y aura  plus de collaboration avec l’Assemblée Nationale afin que cette cérémonie de distinction ait plus d’ambitions. L’association entend soutenir l’innovation par l’installation d’une petite unité industrielle de  fabrication de feux tricolores qui emploieraient pour commencer 10 jeunes à Bobo-Dioulasso.

Selon  Boukaré  Bara, président de l’association la passerelle-Die Brücke, les distingués seront suivis pour pouvoir vivre de leur art. « Avant, on avait l’habitude de donner  des attestations, cette année nous avons des médailles et des trophées. Nous ne donnons pas des trophées pour s’arrêter à là, il y a un suivi qui sera fait jusqu’à leur industrialisation afin que les acteurs vivent de leurs innovations», a-t-il indiqué.

 Le président a ajouté que  les citoyens ne connaissent  généralement pas les contours des décorations au Burkina Faso. Il a estimé que les récompenses ne sont pas données selon le mérite. Et pour l’association,  c’est de faire sorte que si quelqu’un reçoit une médaille, que les gens connaissent la cause et que la médaille suscite aussi des vocations.

A l’avenir, l’association compte nouer une collaboration avec le ministère de l’emploi et celui de l’alphabétisation pour concrétiser certaines innovations.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page