Journée mondiale de la prévention des noyades : Séance de sensibilisation aux abords du barrage de Tanghin

Le 25 juillet marque la célébration de la journée mondiale de la prévention des noyades. A l’occasion, la Fédération Burkinabè de Sauvetage (FBS) a organisé une séance de sensibilisation aux abords du barrage numéro 2 de Tanghin, ce dimanche 25 juillet 2021 à Ouagadougou. Des moyens de prévention et des techniques de sauvetage ont été enseignés aux populations présentes. 

La suite après cette publicité

La noyade est la troisième cause de mort accidentelle dans le monde, selon des données officielles. Chaque année, il y a environ 12 millions de personnes qui se trouvent en difficulté dans l’eau avec 10% de cas de décès. Il y a 1 million deux cents mille personnes qui meurent chaque jour par noyade. Ces statistiques ont été donnés par  Stanislas Narré, instituteur international en sauvetage.

A l’écouter, ces statistiques sont en deçà de la réalité, car dit-il, « la plupart des décès se passent dans des contrées très lointaines, et les personnes qui sont en danger sont secourues par des profanes et souvent des cas de décès ne sont pas signalés ».

        Apprendre à nager aux enfants dès le bas-âge

L’instituteur n’a pas manqué de rappeler quelques recommandations de l’ILS (International Life Saving), afin de permettre à la population d’avoir une idée de comment minimiser les risques de noyades. Il s’agit entre autres : d’apprendre à nager aux enfants dès le bas-âge, mettre des barrières pour contrôler les accès d’eau, aménager les lieux sûrs où les enfants peuvent s’amuser, appeler les membres de secourisme et de réanimation, sensibiliser la population sur les risques de noyade, etc.

La fédération a procédé à des séances de démonstration des techniques de sauvetage au public composé essentiellement de passants curieux qui ont constitué une assistance spontanée, le phénomène étant d’actualité.

Selon la FBS, il a été révélé un cas de noyade, celui d’un adolescent de 12 ans le samedi 24 juillet 2021 dans ledit barrage qui accueille l’activité du jour. A entendre Laurent Compaoré, le secrétaire général de la FBS, l’objectif de la journée est de manifester la volonté de l’association à réduire considérablement les risques de noyade au Burkina Faso.

« Ça vient nous séparer de nos anciennes pratiques notamment d’assommer la personne avant de la faire sortir » 

L’activité a été bien appréciée par la Direction régionale de la protection sociale. « On a vu comment sauver une victime consciente et aussi une victime inconsciente qui ne respire pas. Tout ça c’est nouveau parce que ça vient nous séparer de nos anciennes pratiques notamment d’assommer la personne avant de la faire sortir », s’est exprimée Alizéta Sourabié/Ouédraogo, représentante de la Direction régionale de la protection civile. Elle a souhaité voir l’association étendre cette sensibilisation à toutes les régions du Burkina Faso afin de favoriser une meilleure prise en charge des cas de noyade. 

En rappel, le 25 juillet, Journée mondiale de la prévention des noyades, a été instauré par les Nations Unies sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La fédération burkinabè de sauvetage (FBS) existe il y a 4 ans. Elle est inscrite au niveau de l’ILS avec deux membres qui siègent au niveau de la commission.

Akim KY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page