Burkina Faso : Remise officielle des chèques aux entreprises bénéficiaires du fonds d’appui à la presse privée

Dans la soirée de ce vendredi 30 juillet 2021, le Fonds d’Appui à la Presse Privée (FAPP) a procédé à la remise officielle de chèques aux 106 entreprises bénéficiaires de la subvention de l’Etat à la presse privée, exercice 2021. La cérémonie a été présidée par le secrétaire général du ministère de la communication.

La suite après cette publicité

L’Etat burkinabè, conformément à son rôle régalien d’accompagnement du secteur des médias privés, a mis en leur disposition une enveloppe de quatre cent millions (400 000 000) de FCFA au titre de la subvention de l’Etat à la presse privée, exercice 2021.

Selon le directeur général du FAPP, Ibrahim Ag Mohamed, cette aide vise à appuyer les médias du secteur privé dans leur mission d’exécution du service public d’information, de sensibilisation et de communication.

Cette année, ce sont 115 dossiers qui ont été réceptionnés et examinés ; mais ce sont 106 qui bénéficieront de la subvention. Des retenues ont été opérées au profit de la commission de répartition de la subvention pour son fonctionnement, de l’Observatoire Burkinabè des Médias, et de l’Association des Editeurs et Publicateurs de Journaux en Langues Nationales.

Les 9 dossiers qui n’ont pas été retenus ont été rejetés pour non-respect des critères d’éligibilité contenus dans les textes.

« Les critères n’étaient pas aussi exigeants pour les presses dont les dossiers ont été rejetés. On demandait par exemple d’avoir au moins deux journalistes déclarés à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), d’avoir un an d’existence, et des parutions régulières certifiés par le Conseil Supérieur de la Communication CSC). Donc ce n’était pas à mon avis des conditions exigeantes », a indiqué Ibrahim Ag Mohamed.

Les médias retenus sont invités à passer au FAPP…

Après le prélèvement, la répartition se présente comme suit : 236 788 441 franc CFA pour la presse audiovisuelle, 62 968 473 franc CFA octroyés à la presse écrite en langue française, 5 772 463 francs CFA à la presse écrite en langues nationales, et 74 470 623 franc CFA au profit de la presse en ligne.

Le secrétaire général du ministère en charge de la communication, Rabankhi Abou Bakr Zida, représentant du ministre et président de la cérémonie, a félicité les bénéficiaires tout en les exhortant à en faire bon usage.

« Les attentes, c’est que cette subvention que l’Etat donne, puisse véritablement servir au développement de ces entreprises là et qu’à l’arrivée, nous puissions avoir des entreprises mieux structurées, mieux organisées, avec beaucoup plus de capacités pour mieux accompagner le processus démocratique dans notre pays », a-t-il dit.

Il faut noter que l’usage de la subvention doit se faire selon les dispositions de l’arrêté conjoint 2021-003/ MCRP/ MINEFID du 8 mars 2021, régissant la gestion, l’administration, la répartition et la justification de la subvention. 

« Les attentes, c’est aussi de faire de telle sorte que ces 400 millions qui sont de l’argent public et qui ont été utilisés soient justifiés afin que l’année prochaine on puisse continuer à servir cet argent pour permettre aux entreprises de mieux vivre », a ajouté le secrétaire général du ministère.

Le top départ pour le retrait des chèques a été donné avec la remise officielle des chèques à 5 bénéficiaires. Les autres sont donc invités à passer au FAPP pour rentrer en possession de leurs dus.

Flora KARAMBIRI et Deborah DARGA (Stagiaires)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page