Burkina Faso : Clap de fin pour le projet « Combler l’écart II »

Dans la soirée du lundi 02 aout 2021, s’est tenue la clôture du projet « Combler l’écart » au cours d’une soirée intitulée « Parcours Sensoriel » à Ouagadougou. Cette soirée visait à promouvoir une réflexion sur les barrières qui affectent les personnes vivant avec un handicap à travers des performances artistiques qui demandait un rôle actif du public. 

La suite après cette publicité

« Bridging the Gap II » ou « Combler l’écart II » est un projet financé par l’Union Européenne qui mène des actions visant à accroitre l’inclusion des personnes en situation de handicap au niveau international et national.

Le projet favorise l’intégration du handicap dans la coopération internationale pour le développement en s’assurant que la convention relative au Droit des personnes Handicapées (CDPH) soit intégrée dans les politiques et services sectoriels, notamment en ce qui concerne l’éducation inclusive, l’accès universel à la santé et à l’emploi, les moyens de subsistance et la protection sociale et la génération de données.

Démarré en 2017 et mis en œuvre par un consortium dirigé par la Fondation Internationale et ibéro-américaine pour l’administration et les politiques publiques, le projet est désormais à son terme d’où la nécessité de marquer une pause pour présenter entre autres les résultats atteints par ledit projet.

« Les personnes vivant avec un handicap sont des ressources qui nous enseignent comment tolérer certaines choses, comment s’embarquer dans certains défis, et comment harmoniser ce que nous avons, avec ce que nous avons l’ambition d’atteindre.

Le parcours sensoriel que nous avons vu ce soir est la représentation métaphorique des séries de difficultés, de défis, de problèmes qui nous amènent à comprendre au mieux comment ces gens vont organiser dans une zone de défis, leur vie au jour le jour, ce qui n’est pas toujours dans notre vision et notre conscience », a expliqué Domenico Bruzzone, directeur de l’Agence Italienne de Coopération au Développement.

Comme tout projet, ce projet est parvenu à l’atteinte de certains objectifs comme : L’organisation des ateliers de formations pour formuler des politiques d’appui à la protection sociale et doter ces personnes de moyens de gestion de projet, de formulation de projet et d’intégration dans l’économie du pays.


« Ils sont désormais capables par eux-mêmes d’écrire et de défendre un projet de développement économique, de développement social, de formations, avec tous les instruments et tous les outils qui sont normalement dans la disponibilité des personnes qui ont pu facilement s’épanouir. 

Cet exercice a montré aux instances institutionnelles, au ministère de la santé, au ministère en charge de l’action humanitaire comment arriver à mieux dialoguer avec les personnes en situation de handicap », a ajouté le directeur de l’Agence Italienne de Coopération au Développement.

Issa Palenfo, président de la Fédération des Associations pour la Promotion des Personnes Handicapées s’est réjoui de l’effectivité de ce projet qui a été d’une grande importance pour eux au vu des acquis engrangés. Il a aussi remercié les initiateurs du projet pour leur avoir fait confiance :

« Ce projet nous a permis de réaliser un audit d’accessibilité des services de santé au Burkina Faso, de faire un grand plaidoyer au ministère de la santé. Nous avons également pu réaliser l’audit financier, ce document important que nous avons en main aujourd’hui. La mise en confiance que ce projet nous a permis d’avoir va nous permettre aussi à soumissionner à d’autres projets ». 


Il faut noter que c’est l’Agence Italienne pour la coopération au développement qui est chargée de l’exécution du projet au Burkina Faso en étroite collaboration avec les différents acteurs engagés dans la protection et la promotion des droits des personnes en situation de handicap.

Flora KARAMBIRI (Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page