Burkina Faso : LE MROD-BF veut impulser le leadership au sein de la jeunesse

Le Mouvement de Réflexion sur les Opportunités de Développement du Burkina Faso (MROD-BF) tient sa première convention dénommée « Convention internationale des bâtisseurs » du 5 au 7 août 2021 à Ouagadougou. Entre panels et communications, la Convention se veut un cadre de rencontre de l’ensemble des membres du mouvement à travers le monde. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce jeudi 5 août 2021 à l’Université Joseph Ki-Zerbo.

La suite après cette publicité

72 heures durant, les participants à la « Convention internationale de citoyens bâtisseurs » discuteront autour du thème : « Leadership et citoyenneté active des jeunes ; des leviers sûrs dans le processus de développement et consolidation de la paix ».

Pour Alfred Sawadogo, Co-initiateur du mouvement MROD-BF, l’objectif de la convention est premièrement de pouvoir discuter des questions socio-économiques et politiques du Burkina-Faso. La deuxième raison est de faire le bilan des 5 ans d’existence du mouvement MROD-BF et tirer les perspectives.

Concernant le bilan, le Co-initiateur se dit satisfait. « En 5 ans, le MROD-BF a grandi. Nous avons notamment installé 5 sections. Nous comptons actuellement plus de 500 membres à travers le monde entier. Et sans me tromper je peux dire que c’est le plus grand mouvement international burkinabè actuellement », a-t-il déclaré.

Alfred Sawadogo a également signalé que son mouvement a eu à tenir des conférences et des formations, à rédiger des articles afin de participer à l’amélioration de la politique publique du Burkina Faso. « La mission du MROD-BF c’est de construire une jeunesse responsable, citoyenne et actrice du développement. Nous devons trouver des formules pour former la jeunesse en matière d’engagement et de leadership afin qu’elle puisse prendre pleinement sa place dans le processus de développement du Burkina Faso », a-t-il soutenu.

L’action du MROD-BF s’étend à la diaspora burkinabè. « Le grand livre de la diaspora burkinabè est une innovation majeure de notre mouvement. Il s’agit de capitaliser les expériences sociales, culturelles et professionnelles des Burkinabè de l’étranger pour permettre aux Burkinabè de l’intérieur et les non Burkinabè de savoir ce qui se passe à l’extérieur ; les technologies, les paradigmes qui s’appliquent à l’étranger pour permettre de pouvoir s’inspirer », a détaillé Alfred Sawadogo.

A l’écouter, le livre en question, dans son deuxième volet, parle du Burkina aux Burkinabè et aux non Burkinabè de l’extérieur sur les potentialités de l’intérieur sur une base du donner et du recevoir.

Il faut noter que le MROD/BF est un mouvement international de la jeunesse burkinabè, apolitique et laïc. Ce mouvement lancé le 11 mars 2016 à Oran (Algérie) avec la vision de construire une jeunesse responsable, citoyenne, actrice du développement, dispose de sections dans des pays comme le Sénégal, l’Algérie, le Maroc, le Tunisie, la France et les États-Unis.

Des conférenciers dont le Dr Pierre Damiba, économiste de formation et premier président de la BOAD, par ailleurs invité d’honneur, apporteront leurs expertises pour édifier les participants à la présente convention du MROD-BF.

Akim KY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page