Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo propose la création d’un « nouvel instrument de lutte » en dehors du FPI d’Affi N’Guessan

Côte d’Ivoire – L’ex-chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo a présidé ce lundi 09 Août 2021 la réunion du comité central extraordinaire du Front Populaire Ivoirien canal historique, parti dont il est l’un des fondateurs. Au cours de cette rencontre vue sous l’angle de la clarification et du partage de la nouvelle vision de Laurent Gbagbo,  il en ressort que l’ex-président a proposé la création d’un nouveau parti politique. Laurent Gbagbo a indiqué ne pas souhaiter s’engager dans une bataille juridique avec son ancien collaborateur, Pascal Affi N’Guessan, le président de la faction légale du FPI. C’est ce qu’indique le communiqué final.

La suite après cette publicité

Dans le communiqué final qui a sanctionné la réunion du comité central extraordinaire du Front Populaire Ivoirien canal historique, il est clairement spécifié que Laurent Gbagbo « n’entend pas s’engager » dans une bataille juridique avec Affi N’guessan, le Président du FPI reconnu par les textes légaux en vigueur en Côte d’ Ivoire.

Pour ce faire, l’ex-chef de l’Etat ivoirien a annoncé la forte option de création d’un nouveau parti politique. « Laisser  le FPI à Affi N’Guessan (…) Quand tu marches et qu’un obstacle se dresse sur ton chemin, il faut le contourner ou le sauter», a lancé Laurent Gbagbo dans un speech d’une trentaine de minutes. Cette parabole de l’ex-chef de l’Etat fait allusion à Affi N’Guessan, président de l’aile légale du FPI, accusé encore « d’avoir pris le parti en otage ».

Dans le camp de Laurent Gbagbo, l’heure est donc à la mise en place de tous les mécanismes pour mettre en place le nouveau parti dont il sera très certainement le président incontesté. Dès la semaine prochaine, un comité sera constitué pour préparer le congrès constitutif du nouveau parti en Octobre prochain.

Fait marquant de cette rencontre, la présence effective de l’ex-première Dame Simone Gbagbo très ovationnée à son arrivée.

Du côté de Pascal Affi N’Guessan, la condamnation de ce comité central ne s’est pas fait attendre. Par ailleurs, l’heure est à l’organisation d’un autre comité central  prévu le 14 août prochain.

La réconciliation entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan n’a donc pas eu lieu.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page