FBF : Le Fasofoot maintenu à 16 équipes

Pas de changement dans le règlement du championnat national de football de première division. L’Assemblée générale de la Fédération burkinabè de football a décidé du maintien à 16 équipes pour la saison 2021-2022.

La suite après cette publicité
Lazare Banssé propose une reforme pour un championnat à 18 pour une prochaine saison.

Le principal enjeu de l’assemblée générale de la Fédération burkinabè de football ce samedi 21 août 2021 était de savoir si le Fasofoot se jouerait la saison prochaine avec 16 ou 18 équipes. Après la relégation de l’Union sportive de Ouagadougou (USO) et du Rahim Ouédraogo Football Club (Rahimo FC), des Léopards de Saint Camille, et de Kassoum Ouédraogo football académie (KOZAF), des acteurs du football avaient souhaité le maintien à 18 équipes en première division.

Des questions juridiques

Si cette formule était retenue, les deux formations à savoir l’USO et Rahimo seraient maintenues en première division la saison prochaine. Mais, les discussions n’ont pas abouti.

« Les débats ont été houleux nourris avec des idées diverses, des pour et des contres, nous avons écouté tout le monde. Il s’avère qu’après les débats, il était difficile juridiquement d’accéder à la position de certains clubs de maintenir quatre en première division », a souligné le président de la FBF Lazare Banssé.

La prudence de la FBF

En plus de cela, il a relevé des conséquences que pourrait avoir cela si la formule était adoptée : «  Avant de poursuivre, cette décision a fortement des impacts sur l’ensemble de notre football, notamment la D2, la D3. Il y a des aspects que nous ne maitrisons pas. Ceux qui ont posé le problème. Nous avons décidé de la descente des quatre en division 2 pour ne pas désarticuler l’ensemble de notre football ». 

Toutefois, Lazare Banssé retient que 18 équipes en première division rendaient le championnat du Burkina Faso compétitif et accroitrait la notoriété du football burkinabè. Compte tenu des conséquences juridiques, financières et autres, l’assemblée générale a décidé de respecter le règlement. « Nous avons voulu être prudents », a soutenu Lazare Banssée.

Cette assemblée générale a permis de présenter le bilan de l’année écoulée, le rapport financier, le plan quadriennale de la fédération, les investissements prévus pour les années à venir. Cependant, aucune date n’a été pour la tenue du championnat national de première division.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page