Camp Vacances Citoyenneté à Boussé : Outiller la jeunesse pour les défis futurs

L’association Goutte d’eau Burkina Faso (AGE-BF) a clos son camp vacances 2021 à Boussé, dans le Kourwéogo, région du Plateau-Central. Une deuxième édition parrainée par les Ministres en charge des Affaires étrangères et du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. La cérémonie de clôture, le 29 aout 2021, a été marquée par des prestations artistiques et culturelles.

La suite après cette publicité

Sous le thème « Jeunesse, résilience et engagement », la deuxième édition du camp vacance citoyenneté, organisé à Boussé par l’Association Goutte d’eau Burkina Faso a pris fin le 29 aout 2021.

43 jeunes dont 15 filles venus d’horizons divers y ont pris part. A l’ouverture, Seydou Ilboudo, président de l’association a indiqué que la présente activité s’inscrit en droite ligne de l’engagement de sa structure à apporter sa contribution à l’encadrement éducatif de la jeunesse.

« C’est une goutte d’eau qui vient s’ajouter au contenu de la jarre du système éducatif national », a-t-il soutenu. L’objectif du camp, poursuit-il, est d’offrir un cadre d’épanouissement à la jeunesse, de former les campeurs sur certaines exigences du monde de l’emploi et de l’entreprenariat.

Dans le même sens, Abdoul Karim Zongo, tout en saluant l’initiative, a expliqué que c’est dans la mutualisation des efforts de l’ensemble des acteurs au développement et l’engagement des intéressés, que la communauté burkinabè sera à même de générer une jeunesse responsable et instruite.

Faisant le point, Daouda Ouédraogo, coordonnateur adjoint du camp, a indiqué que les activités au programme ont été exécutées avec succès. Dans ses propos, il a fait remarquer que les campeurs ont bénéficié de communications sur des sujets relatifs à la santé sexuelle et reproductive, au civisme et à l’engagement citoyen, aux  techniques de recherche d’emploi, à la formation  en entreprenariat.

Ils ont, au cours de leur séjour, exprimé  leur solidarité à l’endroit des déplacés internes de Boussé et procédé à la plantation d’une centaine d’arbres fruitiers sur un site sécurisé à Nabrabogo.

Le tout dans une ambiance de discipline, de courtoisie et d’esprit d’initiative. Aussi, a-t-il exprimé sa reconnaissance à l’endroit de ses collaborateurs et aux campeurs pour leur disponibilité tout au long de l’activité. Pour Safiatou Kabré, enseignante en fin de formation, ce camp est le bienvenu.

Ce fut, selon ses propos, l’opportunité de s’informer sur les fonds nationaux de soutien à l’entreprenariat des jeunes, d’acquérir des connaissances sur la création d’entreprise et les attitudes à adopter en situation de recherche d’emploi.  Rendez-vous est pris pour la prochaine édition en 2022.

Correspondance particulière

Pour Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page