Sécurité et développement : Des parlementaires nigériens chez Alassane Bala Sakandé

Le président de l’assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a reçu en audience des parlementaires nigériens ce lundi 13 septembre 2021. Il a été notamment question pour ces députés nigériens d’inviter le chef du Parlement burkinabè à l’ouverture de la session de l’assemblée nationale du Niger, qui se tiendra le 27 septembre 2021. Les députés des deux peuples ont également parlé de la lutte contre l’insécurité et du développement.  

La suite après cette publicité

Dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Burkina Faso et le Niger, le président du Parlement nigérien a envoyé une délégation de parlementaires chez son homologue burkinabè ce lundi 13 septembre 2021 à Ouagadougou. 

Cette visite a été une occasion pour ces députés nigériens d’inviter leur homologue burkinabè à l’ouverture de la session parlementaire du Niger. Pour Ibrahim Yacouba, 4ème  vice-président de l’assemblée nationale du Niger, chef de la délégation, la raison de cette invitation est que le Burkina Faso et le Niger forment « un même peuple », donc partagent la même réalité,  et se doivent de parler le même langage coopératif. 

« Il y a la nécessité de travailler entre nos deux assemblées »

« Nous considérons que nous partageons les mêmes réalités, les mêmes enjeux, les mêmes problématiques. Nous sommes le même peuple sur le même espace. Toutes les fois que nous pouvons renforcer l’excellence de la coopération entre nos deux pays, nous nous devons de le faire. Au niveau de notre assemblée, nous considérons qu’il y a la nécessité de travailler entre nos deux assemblées voilà pourquoi nous sommes venus souhaiter la présence du président de l’assemblée », a dit d’entrée Ibrahim Yacouba.

A l’entendre, la présence de Bala Sakandé sur le territoire nigérien sera également une occasion pour les deux chefs parlementaires d’échanger sur les difficultés en commun afin de proposer des actes dans le sens du renforcement des relations entre les deux pays.

« Nous lui avons également demandé de transmettre nos vœux de succès et d’encouragement au président du Faso dans cette lutte (sécuritaire) et cette charge qu’il porte pour le peuple du Burkina Faso », a-t-il ajouté.

Au delà de l’invitation, ces députés ont également échangé sur les urgences des deux peuples qu’ils représentent. En effet, les préoccupations de développement et de la situation sécuritaire des deux peuples ont aussi fait objet d’échanges.

« Nous partageons aujourd’hui avec le Burkina des attaques incessantes, meurtrières et qui ont des impacts considérables sur le plan économique et humains des deux pays. Nous avons décidé qu’il est très important que nos États créent une synergie parfaite dans la mise en œuvre de nos politiques de développement et la question de traitements de cette insécurité qui est nocive pour nos peuples », a-t-il insisté.

Il faut rappeler que cette visite entre en droite ligne avec les préparatifs de l’ouverture de la session parlementaire du Niger qui se tiendra le 27 septembre 2021. 

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page