Poème : « Debout chers (es) compatriotes pour sauver notre carrière » (Oumarou SAKO)

Ceci est un écrit d’un citoyen burkinabè, Oumarou SAKO, sur la situation sécuritaire au Burkina Faso.

Ma patrie

La suite après cette publicité

Des enlèvements aux tirs
Des maux aux pires
C’est pourquoi je ne peux plus sourire
Car mon pays est en perpétuelle crise

Entre les quatre coins de ma maison
Voici ma voix qui sonne
Meublant des consonnes
Pour sensibiliser les personnes
Aussi à travers l’encre de mon stylo
Je bâtis des vers par des mots
Pour soigner en parfait nos maux

Et construire sur le fleuve de la désunion
Le pont de l’UNISSON
Pour finalement faire du FASO
Pays de DESTINATION
Et la patrie de NOUS VAINCRONS

Je suis Burkinabè de l’intérieur
Ou celui de l’extérieur
Je ne peux pas imaginer ma nation faire
Marche arrière
Dans une affilée guerre
Et vouloir dormir en paix sous une moustiquaire
Soit disant ce n’est pas mon problème c’est le leur
Debout chers (es) compatriotes pour sauver notre carrière.

Oumarou SAKO
Descendant de Sankara

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page