Burkina Faso : OXFAM dévoile sa stratégie pour les cinq ans à venir

L’ONG Oxfam Burkina Faso a lancé officiellement sa nouvelle stratégie pays pour les 5 années à venir . Cette stratégie est orientée vers trois grands programmes essentiels qui font de cette nouvelle orientation « le virage », « l’accélération » et « l’adaptation » de son engagement aux problématiques actuelles pour la période 2021-2025. Elle est assortie d’un budget prévisionnel de 68 400 000€, soit environ 45 milliards de F CFA. La cérémonie de lancement, ce 23 septembre 2021, à Ouagadougou, a connu la présence de Cécile Duflot, directrice générale de Oxfam France au nom de Oxfam international, des autorités burkinabè et des partenaires.  

La suite après cette publicité

La représentation OXFAM au Burkina Faso s’est dotée d’une nouvelle stratégie qui guidera ses actions pour les cinq prochaines années. Cette stratégie est axée sur trois grands programmes notamment la construction de la résilience et l’action humanitaire, le renforcement de l’autonomisation économique et sociale des acteurs des chaînes de valeur agrosylvopastorales que sont les jeunes et les femmes, et un programme dénommé Citoyenneté Active et Réduction des Inégalités (CARI).

Omer Kaboré, directeur pays de OXFAM Burkina

Cette stratégie tire leçon selon le directeur pays, Omer Kaboré, de la précédente (2014-2019) mais aussi part d’une analyse du contexte national. Et pour lui, elle marque « un nouveau virage, une accélération, une adaptation de cet engagement aux problématiques actuelles pour la période 2021-2025 afin de mieux contribuer à l’édification d’un Burkina Faso où tout le monde, femmes et hommes, jouit de ses droits au bien-être économique et social ». 

Elle cible les femmes, les jeunes femmes, les jeunes hommes, les communautés, les petits producteurs agricoles, les éleveurs, les pasteurs, les femmes transformatrices des produits agricoles, les personnes vulnérables. Toute chose qui réjouit les bénéficiaires. Et la représentante des bénéficiaires, Salimata Zoma,  de voir en elle, une lueur d’espoir pour ces dernières.

Les autorités et partenaires signant le mur d’or de la nouvelle stratégie

Quant au représentant des partenaires, Jonas Hien, il a félicité Oxfam Burkina pour ce nouveau document stratégique de référence qui lui permettra sans doute d’être plus efficace. Car une diversité de points de vue fait de cette stratégie, un référentiel en phase avec les priorités des partenaires et celles des populations à la base.

Les autorités nationales ne manqueront pas aussi de féliciter l’ONG et d’apprécier ses interventions. En effet, ce sont environ 12,4 milliards en 2019 et 12, 1 milliards en 2020 qui sont investis dans divers secteurs d’activités qui ont impacté en moyenne 814 963 personnes par an au cours de ces deux dernières années.

« Ce nouveau référentiel vient comme une volonté d’ajuster sans le moindre doute le tir pour mieux impacter les cibles », dira Salifou Ouédraogo, ministre de l’agriculture.

C’est pour lui une opportunité de pouvoir travailler ensemble pour impacter les populations car elle intègre les problématiques actuelles de l’humanitaire, du développement et de paix qui sont des préoccupations aussi du nouveau référentiel de développement du gouvernement burkinabè.

Cécile Duflot, directrice générale de OXFAM France, représentant OXFAM International à la présentation de la stratégie pays 

Aussi, relève la directrice générale de OXFAM France, Cécile Duflot, la stratégie pays s’aligne aussi à celle de l’OXFAM international dont le slogan est « un avenir à égalité » ce qui laisse comprendre l’objectif général de l’ONG de lutter contre les inégalités contre les injustices partout dans le monde.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page