Mali : Les consultations en vue de la prochaine commission électorale ont débuté

Mali – Le ministère de la Refondation de l’État a ouvert à Bamako, la capitale malienne et ce,  jusqu’au 26 septembre 2021, des assises sur la création d’un organe unique de gestion des élections et la validation d’un avant-projet du calendrier des « assises nationales de la refondation ». De nombreux partis politiques, qui réclament le respect de la date du 27 février 2022 pour la tenue des élections générales, ont décidé de boycotter cette rencontre. 

La suite après cette publicité

« Chaque élection entraine des crises post-électorales,  et cela vient vraiment de nos institutions qui ont beaucoup de choses qu’il faut revoir », a estimé Ascofaré Ouleymatou Tamboura, Membre du M5-RFP, la coalition dont sont issus le Premier ministre et une partie du gouvernement de transition.

Cette dernière a quitté les discussions. Selon elle, il est en priorité nécessaire de mettre en place des réformes politiques avant tout nouveau scrutin dans le pays.

Au cours de cette première journée, il s’est agi de rédiger les attributions du nouvel organe de gestion des élections, de son mode d’organisation à son fonctionnement. Sur le plan national, et sous réserve de validation, cette « super structure » de gestion des élections sera composée de sept membres nommés par décret pour un mandat de sept ans non renouvelable. Toutefois, les prérogatives de cette institution ne font pas encore l’unanimité.

Les discussions reprennent ce samedi 25 septembre, sans de nombreux partis politiques pour qui cette réforme est inutile dans les délais qu’il reste à la transition, c’est-à-dire jusqu’à février 2022, date prévue pour la tenue des élections générales au Mali.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page