Burkina Faso : Les chauffeurs du corps diplomatique valorisent leur métier

Promouvoir la cohésion sociale entre les chauffeurs et donner une bonne visibilité au métier de chauffeur, c’est dans cette optique que l’association des Chauffeurs du Corps Diplomatique (ACCD) a organisé une journée portes ouvertes ce samedi 02 octobre 2021 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Faire comprendre aux patrons et aux différents ministères qui est réellement le chauffeur, c’est sur ce pilier que se repose la journée portes ouvertes organisée par l’association des Chauffeurs du Corps Diplomatique (ACCD), ce samedi 2 octobre 2021 à Ouagadougou.

Cette activité vise à valoriser la fonction du chauffeur, promouvoir la solidarité, la cohésion sociale entre ses membres en particulier et dans le domaine diplomatique en général.

« Le bureau exécutif de l’Association des Chauffeurs du Corps Diplomatique a organisé ce cadre d’échange dénommé journée portes ouvertes pour donner une bonne visibilité à la fonction du chauffeur, des principaux acteurs qui entourent le chauffeur dans ses tâches quotidiennes », a expliqué le président de l’ACCD, Halidou Rasmané Willio.

Par cette activité, l’ACCD entend faire un plaidoyer pour le renforcement de leurs capacités en matière de formation adéquate au profit de la diplomatie et profiter valoriser la fonction du chauffeur.

« Pour arriver là où on est, on a déjà un minimum, maintenant pour ce qu’on a déjà appris, on veut bien sauvegarder ca. Il faut éventuellement qu’on arrive à faire des recyclages dans notre métier. Exemple : nos patrons, ils sont devant leurs écrans tous les jours et ils utilisent les logiciels comme il faut. Mais nous les chauffeurs, on conduit comme tous les autres chauffeurs, c’est quand il y a un incident qu’on doit déployer ce qu’on connait » a-t-il lancé.

« Toute association a besoin de moyens humain et financier pour pouvoir fonctionner »

Face à ces doléances de renforcement de capacités pour mieux accomplir leurs missions, le chargé d’affaires à l’Ambassade du Luxembourg à Ouagadougou, Joseph Senninger, par ailleurs, parrain de la présente cérémonie, s’est dit être prêt à les accompagner.

« C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on m’a donné le grand honneur de parrainer cette cérémonie. C’est parce que l’Ambassade du Luxembourg, mais aussi moi à titre personnel, on a appuyé matériellement et physiquement l’association. Toute association a besoin de moyens humain et financier pour pouvoir fonctionner », a rassuré le parrain de la cérémonie.

Présent à cette journée portes ouvertes, l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Burkina Faso, Wolfram Vetter, en sa qualité de patron de la cérémonie, a trouvé l’activité louable en ce sens que c’est un cadre de partage d’expériences entre ces acteurs.

« Nous sommes très heureux qu’ils font de leur côté cet effort de s’organiser et de créer ce cadre dans lequel ils échangent leurs expériences », s’est-il réjoui.

« Rôles et devoirs du chauffeur » est le thème choisi pour cette première édition de la journée portes ouvertes de l’ACCD. Ce thème est jugé pertinent par Wolfram Vetter.

« Cette thématique est très importante car les échanges qui y seront issus permettront de renforcer vos connaissances déjà acquises sur le terrain mais de mieux vous adapter aux évolutions sans cesse croissante de votre noble métier », a conclu l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Burkina Faso.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page